Dopage aux JO 2014 : le Kremlin dénonce "les calomnies d'un transfuge"

  • A
  • A
Dopage aux JO 2014 : le Kremlin dénonce "les calomnies d'un transfuge"
@ LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

Un ancien patron du laboratoire antidopage russe avait révélé au New York Times que des athlètes russes ont été dopés de manière systématique durant les JO d'hiver de Sotchi en 2014.

Le Kremlin a balayé vendredi les révélations de l'ancien patron du laboratoire antidopage russe, Grigori Rodtchenkov, sur un système de dopage supervisé par Moscou dont auraient bénéficié les médaillés russes lors des JO de Sotchi en 2014, les dénonçant comme les "calomnies d'un transfuge".

"Des accusations sans fondement". "Cela ressemble à des accusations totalement sans fondement", a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. "Cela ressemble tout simplement aux calomnies d'un transfuge", a-t-il ajouté. Après avoir démissionné en novembre 2015, Grigori Rodtchenkov s'est ensuite installé aux Etats-Unis.

Des mails éloquents. Dans un entretien au New York Times, publié jeudi, Grigory Rodchenkov a affirmé que "des douzaines d'athlètes russes, dont 15 médaillés olympiques" ont bénéficié d'un système de dopage supervisé par Moscou pendant les JO d'hiver de Sotchi. L'ancien patron du laboratoire antidopage russe a fourni au journal américain des échanges de mails avec le ministère russe des Sports dans lesquels sont mentionnés les athlètes profitant de ce programme. Parmi eux, l'équipe de bobsleigh ou l'équipe de ski de fond.