Dopage : 28 Russes des JO de Sotchi dans le viseur du CIO

  • A
  • A
Dopage : 28 Russes des JO de Sotchi dans le viseur du CIO
C'est le rapport McLaren publié début décembre qui a permis le lancement de ces procédures disciplinaires. Image d'illustration. @ Fabrice COFFRINI / AFP
Partagez sur :

Ils vont être l'objet d'une procédure disciplinaire, a annoncé le CIO vendredi. 

Vingt-huit sportifs russes qui ont participé aux Jeux olympiques d'hiver de Sotchi en 2014 font l'objet d'une procédure disciplinaire ouverte par le Comité international olympique (CIO) pour des soupçons de dopage, a annoncé ce dernier vendredi. Cette procédure a été ouverte à la lumière des révélations du second volet du rapport McLaren sur le dopage en Russie, publié le 9 décembre et qui dénonce l'existence d'un système de dopage d'État dans le pays.

Échantillons manipulés. Les 28 sportifs concernés sont ceux pour lesquels "il existe des preuves de manipulation d'un ou plusieurs échantillons d'urine prélevés lors des JO d'hiver de Sotchi 2014, comme détaillé dans le rapport", a précisé le CIO dans un communiqué.

Enquête sur 95 prélèvements. Le juriste canadien Richard McLaren a enquêté sur 95 prélèvements effectués sur des athlètes russes et ses investigations ont révélé la manipulation d'échantillons chez les 28 athlètes en question, dont le CIO ne donne pas la liste. Leurs échantillons ont été renvoyés au laboratoire antidopage de Lausanne en Suisse et une réanalyse est en cours pour trouver d'éventuels résultats anormaux, ajoute l'instance suprême de l'olympisme. "Pour l'instant, ces 28 nouveaux cas ne montrent pas de résultats d'analyse anormaux, comme un contrôle de dopage positif. Cependant, la manipulation des échantillons pourrait constituer une violation des règles antidopage et entraîner des sanctions", précise le CIO.