Deschamps ne ferme pas la porte à Benzema en équipe de France

  • A
  • A
Deschamps ne ferme pas la porte à Benzema en équipe de France
@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

Le sélectionneur des Bleus n'exclut pas de convoquer l'attaquant du Real Madrid, si "la justice donne des réponses positives". 

Didier Deschamps laisse une chance à Karim Benzema de jouer l'Euro, cet été. Le sélectionneur de l'équipe de France n'a pas exclu pas de convoquer l'attaquant du Real Madrid, lors d'une interview sur Canal +, dimanche soir.

Benzema a remporté une première victoire dans les prétoires, mercredi, la juge d'instruction acceptant de lever partiellement le contrôle judiciaire qui lui interdit de rencontre Mathieu Valbuena. Cependant, le parquet a fait appel, une décision attendue le 4 mars. Dès lors, Deschamps pourrait-il convoquer Benzema si son contrôle judiciaire était levé après l'appel du parquet mais qu'il restait mis en examen ? "C'a été déjà fait par le passé, a-t-il répondu. Si j'ai à me retrouver dans cette situation, j'y réfléchirais et je prendrais ma décision", a-t-il répondu au Canal Football Club

"Un premier pas". "Il y a un appel du parquet, donc, laissons la justice travailler, a dit l'entraîneur. C'est un premier pas, mais le parquet a fait appel. Au jour d'aujourd'hui, il n'est toujours pas sélectionnable. S'il devient sélectionnable, je prendrai ma décision", a poursuivi le sélectionneur des Bleus. Qu'est-ce qui rendrait le buteur de nouveau éligible pour une place dans le groupe des Bleus ? "Que mon président (de la Fédération française de football Noël Le Graët) le décide. Que la justice donne des réponses positives, qui amèneront certainement mon président à le rendre sélectionnable ou pas", a répondu Didier Deschamps. 

"Sur un plan sportif, j'ai envie d'avoir la meilleure équipe, et donc les meilleurs joueurs. Mais ça, ce n'est que sur le plan sportif. Dans cette affaire, il y a un volet judiciaire. Il faut attendre de voir comment les choses vont avancer, même si c'est un premier pas", a conclu le sélectionneur des Bleus. 

Réponse début mars. La juge d'instruction en charge du dossier a accepté mercredi de lever partiellement le contrôle judiciaire imposé début novembre à Benzema en supprimant l'interdiction d'entrer en contact avec son partenaire en Bleu Mathieu Valbuena, qui a déposé plainte dans cette affaire. Cette décision permet aux deux joueurs de se côtoyer à nouveau en attendant que soit examiné l'appel du parquet le 4 mars.