Didier Deschamps sur Patrice Évra : "Sa présence était ponctuelle, il le sait"

  • A
  • A
Didier Deschamps sur Patrice Évra : "Sa présence était ponctuelle, il le sait"
Didier Deschamps est revenu lundi sur le choix de rappeler Évra face à la Suède.@ Franck FIFE/AFP
Partagez sur :

Le sélectionneur des Bleus a indiqué que la présence de Patrice Évra lors du match contre la Suède ne s'était pas faite au détriment des plus jeunes.

Le rappel de Patrice Évra en équipe de France contre la Suède le 11 novembre était "ponctuel". "Il le sait, j'ai toujours été très clair avec lui", a assuré Didier Deschamps lundi dans un entretien accordé à la radio RMC. "Au sortir de l'Euro, je partais sur (l'idée de) donner du temps de jeu aux jeunes pour les préparer dans deux ans et j'ai toujours cette idée-là en tête. Le haut niveau, il (Évra) le connaît, dans deux ans il aura 37 ans et je ne sais pas à quel niveau il sera", a souligné le sélectionneur des Bleus.

Évra rappelé face à la Suède. Après le forfait de Layvin Kurzawa en raison d'une pubalgie, Deschamps avait fait appel à Patrice Évra au poste de latéral gauche pour jouer contre la Suède en qualifications du Mondial 2018, un match remporté 2-1 par les Bleus au Stade de France. Dans ce match, le sélectionneur avait fait le choix de ne pas titulariser le Barcelonais Lucas Digne, 23 ans.

"Ce n'est pas contradictoire", assume Didier Deschamps. "A partir du moment où j'ai un souci. J'ai beaucoup de joueurs de qualité mais qui n'ont pas toujours d'expérience internationale, ça ne se fait pas en claquant des doigts (...) Layvin (Kurzawa) a un souci au niveau du pubis, Lucas (Digne) à Barcelone, son temps de jeu est plus ou moins important… Les incorporer, c'est difficile sur des matches à sanctions directes", a-t-il justifié. L'équipe de France est en tête de son groupe A dans les qualifications pour le Mondial 2018 avec dix points, devant ses deux principaux rivaux, les Pays-Bas et la Suède, qui comptent sept points.