Deschamps : Benzema absent, "pour le bien de l'équipe de France"

  • A
  • A
Deschamps : Benzema absent, "pour le bien de l'équipe de France"
Karim Benzema n'a pas évolué en bleu depuis le 8 octobre 2015.@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

En conférence de presse, le sélectionneur des Bleus s'est expliqué sur l'absence de Karim Benzema du groupe pour affronter la Bulgarie et les Pays-Bas.

"Je fais des choix pour ce que considère être le bien de l'équipe de France", a déclaré jeudi le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps, à propos de l'absence du Madrilène Karim Benzema de la liste des joueurs appelés pour deux matches de qualification pour le Mondial-2018.

"Peu importe le joueur, je fais des choix". À un journaliste qui lui demandait si Benzema devrait s'excuser pour revenir en équipe de France, Didier Deschamps a répondu : "Je fais des choix et quand je fais des choix, peu importe le joueur, je fais des choix pour ce que considère être le bien de l'équipe de France". Juste avant l'Euro, Benzema avait déclaré que Deschamps avait "cédé à la pression d'une partie raciste de la France" en ne le retenant pas dans sa liste de joueurs pour disputer le tournoi.

"L'important, c'est les 23 qui sont là". "Tout ce qui est extérieur, je sais que ça vous (la presse) occupe beaucoup. Moi ce n'est pas mon actualité. L'important, c'est les 23 qui sont là pour les deux matches qui nous attendent et qui sont très importants par rapport à la qualification pour la Coupe du Monde", a déclaré le sélectionneur après avoir dévoilé la liste des 23 appelés pour disputer les matches de qualifications contre la Bulgarie (7 octobre) au Stade de France et les Pays-Bas (10 octobre) à Amsterdam.

Fin août, Deschamps avait expliqué que Benzema avait "dit certains choses où il est un peu hors sujet", mais aussi affirmé que "c'est arrivé à d'autres par le passé et ça n'a pas empêché que je puisse les rappeler". Il avait toutefois déclaré que ce n'était "pas le moment" pour que Benzema revienne en Bleu. La Fédération française avait décidé mi-avril d'écarter Karim Benzema, au nom de "l'exemplarité" et de "la préservation du groupe" après sa mise en examen dans l'affaire de chantage à la sextape, pour "complicité de tentative de chantage" sur Mathieu Valbuena et "participation à une association de malfaiteurs".