Coupe du monde petit bassin : Florent Manaudou pas motivé

  • A
  • A
Coupe du monde petit bassin : Florent Manaudou pas motivé
Décidément, Florent Manaudou semble un peu démotivé.@ Martin BUREAU / AFP
Partagez sur :

Le médaillé d'argent du 50 libre au JO de Rio participait samedi à la coupe du monde à Chartres, rendez-vous obligatoire pour l'équipe de France de natation.

Le vice-champion olympique 2016 du 50 m libre, Florent Manaudou, a choisi de ne pas nager vite en séries de sa distance pour renoncer à une finale qui ne le motivait pas, lors de la première étape de la coupe du monde (petit bassin), samedi à Chartres. Manaudou, qui détient le record du monde (20'26), a signé le 18e temps des séries (22.91), en coupant volontairement son effort dans le deuxième 25 mètres

Quelle suite à sa carrière ? "Je n'ai pas eu envie de faire la finale, je ne me sentais pas bien ce matin en plus. Je reviens quand même ce soir avec le relais donc je me suis permis de faire ça ce matin", a expliqué le double médaillé des JO-2016. Manaudou nagera le relais 4x50 m libre mixte, dernière course de l'étape française de coupe du monde avant de partir en vacances où il entend souffler et réfléchir à la suite à donner à sa carrière. Manaudou a vécu des jeux Olympiques éprouvants à Rio où il n'a pas réussi à conserver son titre sur 50 m libre, se contentant de l'argent pour 1/100e. 

De l'amusement. Le sprinteur aurait préféré ne pas s'aligner à Chartres mais ce rendez-vous était obligatoire pour toute l'équipe de France. Dès son arrivée, il a choisi de jouer la carte de l'amusement, avec un 50 m brasse (4e vendredi) et deux relais mixtes - il a remporté le 4x50 m 4 nages mixte vendredi. "Je n'avais pas envie de faire la finale (sur 50 m libre), et j'ai quand même envie de faire le relais avec les potes parce que c'était cool hier soir (vendredi)", a-t-il souligné. "Le 50 m brasse, c'était bien, c'est de l'amusement, le 50 m crawl c'est plus mon métier que le 50 m brasse et je n'ai pas eu envie de le faire ce soir, on se réserve pour le relais". Le meilleur temps des séries sur 50 m libre a été signé par le Russe Vladimir Morozov (21.01).