Coupe du monde : l'Italie a "honte" après "l'apocalypse"

  • A
  • A
Coupe du monde : l'Italie a "honte" après "l'apocalypse"
@ Montage Europe 1
Partagez sur :

REVUE DE PRESSE - L'Italie se réveille sous le choc mardi après l'élimination de la Squadra azzura en barrages contre la Suède. Le Mondial de foot russe se jouera sans elle l'année prochaine.

C'est une tragédie en Italie. Pour la première fois depuis 1958, la Squadra azzura ne disputera pas la Coupe du monde de football après son élimination en barrages mardi contre la Suède (0-0 après la défaite 1-0 à l'aller). "Tout ou rien", titrait lundi la Gazzetta dello Sport avant la rencontre décisive. C'est donc le néant qui se présente devant les Transalpins, hébétés d'imaginer la grand-messe du football se dérouler sans eux. 

"C'est ça l'apocalypse". "Il n'y aura pas de nuits magiques" l'été prochain, se désole la Gazetta mardi sur son site internet. C'est "une défaite sportive historique, un désastre annoncé". "C'est ça l'apocalypse, on est hors du Mondial", titre le quotidien sportif sur son site internet, en évoquant à propos du match nul (0-0) contre la Suède "des occasions ratées, un pénalty refusé et un peu de malchance".

"Une honte footballistique intolérable". "Dans quelques mois, nous verrons le Mondial des autres : après 60 ans nous sommes une nouvelle fois dehors. Une honte footballistique intolérable, une tache indélébile", écrit le journal sportif, en évoquant un départ inévitable à brève échéance du sélectionneur Gian Piero Ventura, voire aussi "de ceux qui l'ont choisi". Un point de vue que ne partage pas son concurrent, le Corriere dello Sport, qui refuse de tout remettre en cause. "C'est fini : apocalypse, tragédie, catastrophe... Appelez cela comme vous voulez mais s'il-vous-plaît évitez les discours sur un système en panne : notre football traverse une crise grave mais il n'est pas inférieur à ceux de la Suède ou de la Suisse".

L'apocalypse a le goût des larmes de Gigi Buffon qui nous brisent le coeur

Dans la presse généraliste, l'élimination faisait aussi la une : "Italie désastreuse" (La Stampa), "La honte historique" (Corriere della sera), "L'Italie hors du Mondial, cela n'était pas arrivé depuis 60 ans" (La Repubblica). Et sur tous les sites revenaient les images du gardien Gianluigi Buffon, qui a confirmé, en larmes, la fin de 20 ans de carrière internationale. "L'apocalypste a une couleur bleu sombre. Elle a le goût des larmes de Gigi Buffon, qui nous brisent le coeur : il n'y aura pas de 6e Mondial pour lui, il serait entré dans la légende, le seul à l'avoir fait", regrette La Repubblica.

A la fin de la rencontre, le légendaire gardien italien a commenté en larmes l'élimination en direct à la télévision :