Un lot de consolation pour Dusautoir ?

  • A
  • A
Un lot de consolation pour Dusautoir ?
@ REUTERS
Partagez sur :

RUGBY - Le capitaine tricolore a été élu joueur de l'année par l'IRB. Il succède à Richie McCaw.

Cette distinction peut apparaître comme un bien maigre lot de consolation. Après la finale perdue d'un tout petit point contre les Blacks (8-7) dimanche à l'Eden Park, Thierry Dusautoir a été élu meilleur joueur de l'année par des anciens joueurs lors des IRB Awards. Le Français succède au néo-zélandais Richie McCaw. 

Une récompense logique

Déjà élu homme du match lors de la finale, le troisième ligne du Stade Toulousain a reçu, lundi matin, la récompense suprême pour un joueur de rugby. Toujours cité pour ses prestations remarquables sur un terrain, Thierry Dusautoir a souvent été un exemple pour ses partenaires. En 2007, il avait déjà été l'un des grands artisans de la qualification française face aux Néo-Z (20-18). A 29 ans, il succède à Fabien Galthié, dernier Fançais élu meilleur joueur, en 2002. 

Dusautoir a tenté comme il pouvait de commenter cette récompense. "Évidemment, ça ne remplacera pas la déception de la nuit passée", a-t-il confirmé au micro de RMC. "Je ne sais même pas quoi en dire. C'est une belle preuve de respect vu le travail qu'on a pu faire".

Cette saison aurait pu être parfaite pour le capitaine des Bleus. Sacré champion de France avec le Stade toulousain en juin, Thierry Dusautoir a réussi à mener ses troupes jusqu'en finale malgré les critiques incessantes depuis le début de la Coupe du monde.

Les Blacks récompensés

Né à Abidjan (Côte d'Ivoire), le troisième ligne compte 49 sélections en équipe de France. Il a déjà réalisé le Grand Chelem dans le Tournoi des six nations en 2010 et compte quatre titres de champion de France (2005, 2006, 2008, 2011) avec son club. Dusautoir faisait partie des six prétendants au titre de meilleur joueur, aux côtés des Néo-Zélandais Piri Weepu, Jerome Kaino et Ma’a Nonu, et des Australiens David Pocock et Will Genia.

L'IRB ne pouvait pas totalement oublier les nouveaux champions du monde pour les récompenses. Les All blacks ont ainsi obtenu le titre, plutôt évident, de meilleure équipe de l'année, alors que Graham Henry termine son aventure avec les Blacks avec le titre de meilleur entraîneur.