La France gagne sans convaincre

  • A
  • A
La France gagne sans convaincre
@ REUTERS
Partagez sur :

COUPE DU MONDE - Les Bleus ont souffert pour gagner leur premier match (47-21) contre le Japon. 

Une victoire mais… La France a sauvé l’essentiel en remportant son premier match (47-21) contre le Japon, samedi au North Harbour Stadium d'Auckland. Mais les Bleus ont énormément souffert dans tous les compartiments du jeu. Marc Lièvremont va devoir remobiliser ses troupes toute cette semaine avant d’affronter le Canada, dimanche prochain (9h). Avec le point de bonus en poche, les tricolores prennent néanmoins la deuxième place de la poule A, à égalité avec la Nouvelle-Zélande

Trop de fautes de mains. Après un tournoi des VI Nations catastrophique, de très nombreuses interrogations avaient perturbé les Bleus. Ce premier match n'a absolument pas éteint ces doutes. Passes dans les chaussettes, ballons rendus à l'adversaire et innombrables fautes de mains. Les Bleus ont fait souffrir leurs supporters pendant vingt bonnes minutes de la deuxième mi-temps. Il faudra faire beaucoup mieux lors des prochains matches s'ils veulent espérer quelques choses dans ce Mondial. 

Hymnes

Lièvremont en colère. Le sélectionneur des Bleus n'a pas cherché à cacher sa déception à la fin du match. "Il y a un peu de colère. On va parler entre nous de certaines choses", a t-il expliqué à chaud. Et de reprendre après un long silence : "il faut respecter l'adversaire et nous respecter nous-mêmes. J'ai une impression de déjà-vu. Le Japon, malgré tout son talent et tout son courage, n'est pas à la hauteur de la Nouvelle-Zélande, des Tonga ou de l'Angleterre. On ne met pas les ingrédients à la base de ce sport et on multiplie les approximations. A tel point, qu'à l'heure de jeu, on a pu croire à une défaite". Nul doute qu'il poussera son coup de gueule dans les vestiaires à la fin de la rencontre.

Lakafia

Lakafia confirme.Le remplaçant de Sébastien Chabal a assumé son poste pour son premier match en Coupe du monde. Le jeune biarrot a été très incisif sur chacun de ses ballons. Et c'est peut-être l'une des rares satisfactions de la rencontre. Autre point positif, la bonne présence de la deuxième ligne française avec un duo Pierre-Nallet plutôt convaincant. 

Le nouveau visage du Japon. Habitué à prendre des corrections à chaque Coupe du monde, les Nippons ont montré un tout autre visage contre la France. Combatifs et solidaires, ils ont même fait douter la France en début de deuxième mi-temps. Connu pour détenir le triste record de la plus grosse défaite lors d'un Mondial (145-17 contre les Blacks en 1995, ndlr), le Japon sera intéressant à suivre pour la suite de la compétition.

Arlidge

Le meilleur japonais est… néo-zélandais. Le demi d'ouverture japonais a inscrit tous les points de son équipe contre la France. Son nom : James Arlidge. Son profil est plutôt atypique. Né en Nouvelle-Zélande, il joue à Newport au Pays de Galles. A 32 ans, il a déjà joué 15 matches avec le Japon depuis sa naturalisation. En marquant deux premiers essais contre les Bleus, il devrait faire parler de lui pendant le Mondial.