Neymar, le maillot de bain de la discorde

  • A
  • A
Neymar, le maillot de bain de la discorde
@ Reuters
Partagez sur :

PUBLICITÉ - Le maillot de bain de Neymar fait débat au Brésil. La Fifa en a profité pour faire un rappel à l'ordre. 

L'info. L'attaquant vedette brésilien Neymar a laissé entrevoir lundi un maillot de bain sous son short en plein match du Mondial, une exposition pas vraiment du goût de la Fifa qui s'est fendue d'une mise au point jeudi. Neymar, idole de hordes d'admiratrices, a surpris lors du match contre le Cameroun lundi en laissant apparaître sous son short officiel, apparemment par inadvertance, ce maillot de bain aux couleurs du Brésil.

Un accident ? L'évènement n'a pas échappé à la Fifa, tenue par de rigoureux accords de marketing pour ce Mondial. Le service de presse de l'instance internationale du football a indiqué croire à "une exposition accidentelle" mais en a profité pour rappeler à la Confédération brésilienne de football, comme à tous les participants du Mondial, "leur obligation de respecter l'intégrité commerciale" de la compétition.

Une marque identifiée. Le caleçon de Neymar a été rapidement identifié par les revues de mode au Brésil. Il s'agit d'un modèle de la marque carioca Blue Man, spécialisée en vêtements de plage, proposé pour 191 reais (63 euros). Cette griffe ne fait pas partie de la liste des sponsors officiels de Neymar. D'après le site d'informations G1, Neymar et d'autres coéquipiers ont reçu ce maillot en cadeau dans leur camp de base.

Les responsables de la marque ont assuré qu'il ne s'agissait pas d'une opération de publicité calculée et que Neymar avait porté le caleçon sur le terrain de son propre gré. La presse brésilienne a rappelé que Neymar avait déjà laissé apparaître ses sous-vêtements en avril lors d'un match du Barça en Ligue des champions. Il s'agissait cette fois d'un caleçon de la marque brésilienne Lupo, l'un de ses principaux parraineurs.

sujet

STATS EXPRESS - Cinq choses à savoir sur Brésil-Chili

MONDIAL - le Brésil amoureux de Tinder

ZOOM - Pourquoi Hollande tient tant à aller au Brésil

REACTION - Neymar : Je réalise un rêve