Mondial : un but des Bleus validé par la vidéo

  • A
  • A
Mondial : un but des Bleus validé par la vidéo
@ Capture d'écran
Partagez sur :

PREMIÈRE - La "goal line technology" a confirmé que la frappe de Benzema sur le poteau mal appréhendée par le gardien hondurien avait franchi la ligne. Non sans confusion.

>> Suivez le direct commenté du match France-Honduras en cliquant ici

Pour la première fois dans l'histoire de la Coupe du monde de football, un but a été validé suite à une vérification vidéo. Après une frappe de Benzema sur le poteau, le gardien du Honduras n'est pas parvenu à contrôler le ballon qui a franchi la ligne de but. Mais il a fallu faire appel à la toute nouvelle technologie de la FIFA, "Goal-Control 4-D", pour valider ce but marqué à la 48e minute.

La validation de ce but n'a pas été sans confusion, les deux sélectionneurs allant jusqu'à s'expliquer en face-à-face après la colère hondurienne, née d'une première image montrant que le ballon n'avait pas franchi la ligne. Il s'agissait en fait de la première image après que le ballon a frappé le poteau et roulé sur la ligne. Quelques secondes plus tard, l'image montrait bien le ballon ayant complètement franchi la ligne de but.

La "goal line technology" utilisée pendant ce Mondial et dont les Bleus ont tiré profit permettra d'éviter les erreurs d'arbitrage, comme lors du huitième de finale de la Coupe du monde 2010 entre l'Allemagne et l'Angleterre. Une frappe de Franck Lampard avait franchi la ligne après avoir touché la transversale, mais l'arbitre n'avait validé le but, dans le doute. Une décision aux conséquences lourdes : avec ce but, les Anglais seraient revenus à 2-2 avant la mi-temps. Ils se sont finalement inclinés 4-1.

Comment ça marche ? Dans une vidéo, la FIFA explique en détail le fonctionnement de cette technologie :



sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

Mondial - un signal sur la ligne de but

Les casseroles de l’arbitre de France-Honduras

France-Honduras : avec Griezmann en attaque

France-Honduras : les pronos de la rédac