Les joueurs brésiliens en pleine détresse

  • A
  • A
Les joueurs brésiliens en pleine détresse
David Luiz, un capitaine en larmes.@ Reuters
Partagez sur :

EN IMAGES - Après la déculottée subie contre l'Allemagne (1-7), les joueurs brésiliens se sont écroulés en pleurs sur la pelouse de Belo Horizonte.

Perdre une demi-finale, ça peut arriver. La perdre de cette façon beaucoup moins. Alors que tout un pays rêvait de la sixième étoile, la sélection brésilienne a été humiliée par l’Allemagne (1-7). Une défaite qui va laisser des traces étant donné la réaction des joueurs auriverde au coup de sifflet final. Diaporama.

Suspendu pour cette demi-finale, Thiago Silva avait confié son brassard à David Luiz. Un capitaine d’un soir inconsolable après la défaite, malgré le soutien de son futur partenaire au PSG. David Luiz a demandé "pardon à tout le monde, à tout le peuple brésilien". Et de conclure sur la supériorité allemande : "ils méritent leur victoire, ils étaient meilleurs que nous. Ils se sont mieux préparés que nous. C'est un jour de très grande tristesse".

RTR3XPH2

Héroïque face à la Colombie en quart de finale lors de la séance des tirs aux buts, Julio Cesar, le gardien brésilien, a cette fois vécu un véritable cauchemar en encaissant 7 buts. Et, en plus, il n’a rien à se reprocher… "Les joueurs vont présenter leurs excuses, mais les Allemands étaient forts, et il faut le reconnaître. Après le premier but nous avons eu un trou noir, personne ne s'y attendait", a-t-il reconnu.

RTR3XPH4

Luiz Felipe Scolari n’avait, jusqu’ici, pas perdu un seul match de Coupe du monde à la tête de la sélection brésilienne. Il ne risque pas d’oublier la première… Après le match, il a réuni ses joueurs au centre du terrain pour leur parler. Et tenter de les consoler ? "C'est moi qui ai fait l'équipe, c'est moi le responsable. Le résultat est catastrophique et peut-être qu'à l'arrivée, les responsabilités sont partagées mais c'est moi qui décide de la tactique à suivre. Et c'est moi qui assume la responsabilité", a-t-il déclaré en conférence de presse après le match.

RTR3XPEV

A la peine comme tous ses coéquipiers, Oscar, ici réconforté par son sélectionneur, a au moins eu le mérite de sauver l’honneur de son équipe en trompant (enfin) la vigilance de Neuer en toute fin de match.

RTR3XPDN

Tout de suite après le coup de sifflet, Luiz Gustavo s'est agenouillé pour prier. Et oublier ?

RTR3XP9F
sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

VIDEOS - 18 minutes de cauchemar pour le Brésil

LE RECORD - Klose plus fort que Ronaldo !

LE FILM DU MATCH - L'Allemagne humilie le Brésil

VIDÉO - Quand l'Allemagne s'amuse avec le Brésil