Deschamps : "ils prennent du plaisir"

  • A
  • A
Deschamps : "ils prennent du plaisir"
Didier Deschamps en conférence de presse.@ Reuters
Partagez sur :

ON FAIT LE BILAN - Le sélectionneur des Bleus est apparu souriant en conférence de presse.

Au lendemain du récital français face à la Suisse (5-2), Didier Deschamps s’est présenté en conférence de presse avec le sourire. Détendu, le sélectionneur de Bleus n’a éludé aucun sujet.

L’ambiance. A voir les Français communier tous ensemble à chacun de leur but, on imagine une belle osmose entre eux. Didier Deschamps ne dit pas le contraire. "Ils se parlent, se chambrent, c'est très agréable de travailler dans ces conditions. Ils y prennent aussi beaucoup de plaisir. Ils vivent bien ensemble. C'est un cliché mais c'est le cas. Mais si sur le terrain on n'en touche pas une, ça ne va pas le faire non plus", a-t-il ainsi assuré.

Pogba sur le banc, une sanction ? A l’annonce de la composition d’équipe, la présence de Paul Pogba sur le banc a interpellé. Mais le choix de Didier Deschamps de lui préférer Moussa Sissokho s’est avéré payant, avec un but du milieu de terrain de Newcastle. Le sélectionneur  a assuré qu’il ne s’agissait "pas d’une sanction par rapport au fait qu’il aurait pu prendre un carton rouge face au Honduras". "C’est un choix par rapport à Moussa (Sissoko) qui est très bien. Dans cette configuration (avec Benzema et Giroud), il a des qualités différentes", a-t-il encore indiqué. Paul a énormément de potentiel, je lui ai dit, je le répète. Le haut niveau, il faut être à fond. Hier (vendredi), il est entré et il est très bien entré. Comme Moussa, il est capable de faire de très bonnes choses,  mais je ne peux pas tous les faire jouer."

Des nouvelles de Sakho. Victime d'une élongation à la cuisse, Mamadou Sakho a dû céder sa place à la 66e minute à Laurent Koscielny, vendredi contre la Suisse. Sera-t-il rétabli pour le match face à l’Equateur, mercredi prochain ? "Aujourd'hui je ne peux pas dire non, je n'ai pas de nouvelles (concernant la durée de l'indisponibilité de Sakho, ndlr) mais ça me semble difficile à partir du moment où il a eu un petit problème hier (vendredi). En quatre jours, ce sera peut-être juste", a-t-il expliqué.

Quand "la Desch" vanne. Blaise Matuidi a, encore une fois, été monstrueux face à la Suisse, avec en prime un but à la clé. Suffisant pour se faire gentiment chambrer par son sélectionneur : "il court encore là. Il est entré en courant, il n’a pas voulu prendre l’avion ! Aujourd’hui, même moi j’ai du mal à le suivre. Je le vois dans les 5m50 et juste après, il est déjà dans la surface adverse. Je l’avais chambré en lui disant qu’il avait une frappe de 0-0, mais en fait, il marque des buts."


sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

TOP ET FLOPS - Ce qu'on a aimé

DÉMONSTRATION - Un festival bleu contre la Suisse !

RÉACTION - Valbuena : "on les a mordus"

EN IMAGES - Revivez les meilleurs moments du match

VIDÉO - Karim Benzema manque un pénalty