Chez les Bleus, même les "coiffeurs" jouent la gagne

  • A
  • A
Chez les Bleus, même les "coiffeurs" jouent la gagne
Un supporter de l'équipe de France a fait un "selfie" avec Moussa Sissoko.@ E1/Carrasco
Partagez sur :

A VOUS DE JOUER - Les remplaçants ont affronté une équipe des moins de 19 ans de Botafogo. 

Le RDV des coiffeurs. Au lendemain de leur bonne entame face au Honduras (3-0), les onze Bleus titulaires sont restés cloîtrés dans leur hôtel, en périphérie de Ribeirão Preto. "Du repos et des soins", confie un membre de l'entourage des Bleus. Ce sont donc les "coiffeurs" qui ont chaussé les crampons lundi. Ils ont affronté une équipe des moins de 19 ans du Botafogo futebol clube, le club local où l'équipe de France s'entraîne depuis le début de la compétition. Une tradition au lendemain des matchs de Coupe du monde ou de l'Euro pour les joueurs qui n'ont pas joué... ou très peu.

"C'est important que ces joueurs puissent avoir le rectangle vert dans la tête", s'était justifié le sélectionneur, lors de la préparation des Bleus. "Souvent, nous faisons des jeux réduits aux entraînements. Du coup, il n'y a pas la même dépense énergétique. Les oppositions permettent d'avoir les dimensions du terrain en tête", avait-il expliqué.

L'équipe alignée lundi face aux U19 de Botafogo : Ruffier, Digne, Mangala, Koscielny, Sagna, Schneiderlin, Sissoko, Mavuba, Cabella, Rémy, Giroud.

Les petits Brésiliens contre les grands Bleus :



Bleus : les "coiffeurs" face aux jeunes de...por Europe1fr


Un France-Brésil en finale ? Lors de cette opposition de 30 minutes, fermée au public et sous la forte chaleur "paulista", les Français sont apparus souriants et décontractés. Et les remplaçants de l'équipe de France se sont finalement imposés 2 à 0 grâce à des buts d'Olivier Giroud et de Loïc Rémy.

"Pfffiou, c'était dur. La sélection française est très bonne", souligne Guilherme, un des jeunes qui a pu se mesurer aux Bleus. "Pour moi, c'est une équipe qui peut gagner la Coupe du monde. A mon avis, ça peut faire un France-Brésil en finale", prédit ce joueur de Botafogo. "En tout cas, c'était un plaisir énorme de jouer contre une sélection française qui a une très grande tradition de football avec des joueurs comme Zidane et Henry", assure-t-il fièrement. 

Guilherme a affronté des joueurs qu'il voit à la télé :

Guilherme botafogo 930

© E1/Carrasco

Des "selfies" chiliens. Avant de remonter dans le bus, deux joueurs de l'équipe de France, Moussa Sissoko et Bakari Sagna se sont prêtés au jeu des photos et des autographes… pour deux supporters français et quelques Chiliens qui passaient par là. Beaucoup étaient quand même déçus de ne pas avoir croisé la "star" des Bleus, Karim Benzema, le Madrilène et auteur d'un doublé face au Honduras. 

"Un selfie, STP Moussa" :



Bleus : Sissoko et Sagna posent pour la photopor Europe1fr 
sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

REPORTAGE - La match des Bleus avec la famille Cabaye

INTERVIEW E1 - Benzema père compare Karim à Napoléon

ENTHOUSIASME - Benzema fait du verlan pour la victoire

IL EST LA - Bleus : Karim Benzema, présent !

CHRONIQUE - Domenech : "Benzema inspire tout le monde"