Brésil : la victoire et rien d'autre

  • A
  • A
Brésil : la victoire et rien d'autre
Neymar a inscrit un doublé.@ Reuters
Partagez sur :

DANS LA DOULEUR - Le Brésil a battu la Croatie (3-1), notamment grâce à un doublé de sa pépite Neymar. Mais Il faudra faire mieux...

>> Suivez la nuit brésilienne sur Europe 1 en cliquant ici.


 score="true" show_image="true" show_clock="true" show_assists="false" show_competition="false" show_kickoff="true" show_referee="true" show_venue="true" show_gate="true" show_ht_score="false" show_subs="true" opta_logo="false" player_names="initial" narrow_limit="400" live="true">

Ne pas se fier au score ! Victorieux 3-1 de la Croatie pour son entrée dans la compétition, le Brésil a éprouvé de vraies difficultés pour s’imposer. Peu en jambes, peu inspirés, les Brésiliens n’ont pas convaincu, et c’est peu de le dire. Sans un gardien croate conciliant et un arbitre qu’il l'a été encore plus, la soirée aurait pu tourner au fiasco. Mais la victoire est là, les trois points aussi, et on peut espérer que la Seleção se lâche un peu plus contre le Mexique, dans 5 jours.

 Et une erreur d'arbitrage, une ! La Coupe du monde tient sa première polémique. Malmené par la Croatie, le Brésil a pris les devants à la 71e minute de jeu, grâce à un penalty de Neymar. Problème : Fred, invisible jusque là, s’est lamentablement écroulé dans la surface pour l’obtenir. Une erreur d’arbitrage flagrante qui a fait bondir les réseaux sociaux. C’est le cas notamment de deux députés, Arnaud Danjean (UMP) et Yann Galut (PS)







Et ils sont loin d’être les seuls à critiquer cette décision favorable au pays organisateur :







Et, en plus, quelques minutes plus tard, les Croates se sont vu refuser un but pour une faute plus que discutable…

RTR3TH66

Y a pas que le haka. Ils l’avaient promis, et ils ont tenu parole. Dans les jours précédant ce match d’ouverture de la Coupe du monde, les joueurs brésiliens avaient assuré à qui voulaient bien l’entendre qu’ils offriraient à leurs compatriotes un hymne marquant et vibrant. Histoire de marquer le coup et d’entrer à fond dans « leur » Mundial. Pari réussi. Comme lors de la Coupe des Confédérations l'année dernière, qui se jouait déjà sur le sol brésilien, Neymar et ses copains ont continué  à chanter a capella l’hymne une fois la musique arrêtée. Mention spéciale pour David Luiz, qui donnait braiment l’impression de partir à la guerre.

On ne voudrait pas être méchant, mais là…La Croatie, emmené par le précieux Modric et le toujours vaillant Olic, a donné des sueurs froides au Brésil, mais à 10, cela aurait été plus facile. OK, là on est méchant avec Stipe Pletikosa, mais le gardien croate a tout fait pour. Sur le premier but de Neymar, on est en droit de penser qu’une frappe écrasée, à 22 mètres, ne devrait pas inquiéter un portier international. Masqué au départ du ballon ? Mouais, quand même… Sur le penalty, il part du bon côté, mais sa main a flanché. Et sur le troisième, il se fait ajuster sur un bon vieux pointu d’Oscar. Pas permis à ce niveau.

Z’avez pas vu les attaquants brésiliens ? Oui, le Brésil a gagné. Oui, le Brésil a marqué trois buts. Non, on ne s’est pas régalé, loin de là. On savait cette Seleção mieux armée défensivement qu’offensivement, mais quand même… Hulk a raté tout ce qu’il a tenté, Oscar, malgré un but du pointu, est à bout souffle, et Fred s’est juste fait remarquer en tombant dans la surface. Heureusement, il y a Neymar, auteur de deux buts. Mais le jeune prodige, 22 ans seulement, ne pourra pas gagner la Coupe du monde à lui tout seul. Ils font quoi Ronaldo et Romario cet été ? 

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

EN DIRECT DE RIO - Le Brésil résumé en dix mots

ZOOM - Coupe du monde : une Seleçao sous pression

HISTOIRE - Le Brésil, terre de Mondial : 1950-2014

SONDAGE - Selon vous, qui va remporter la Coupe du monde ?

PRESENTATION - Mondial : 8 groupes, 32 équipes, un trophée