Brésil-Allemagne, un record de 35,6 millions de tweets

  • A
  • A
Brésil-Allemagne, un record de 35,6 millions de tweets
@ Capture d'écran Twitter
Partagez sur :

WEB - 35,6 millions de messages ont été échangés mardi lors de l'éclatante victoire allemande sur le Brésil (7-1), avec un pic de tweets au cinquième but.

RECORD - Le match Brésil-Allemagne est rentré dans l'histoire à plus d'un titre, mardi soir. La première demi-finale de la Coupe du monde brésilienne, qui s'est soldée par l'écrasante victoire des Allemands sur leurs homologues brésiliens (7-1), a généré un record de 35,6 millions de tweets durant la rencontre. Le record précédent datait du 2 février dernier, à l’occasion du 48e Super Bowl américain, qui avait provoqué près de 25 millions de commentaires sur Twitter.



580.166 tweets par minute au cinquième but. D’après le compte officiel @TwitterData, qui partage les statistiques récoltées par le réseau social, un pic de publications a été atteint lorsque Sami Khedira a marqué le cinquième but allemand à la 29e minute : 580.166 tweets en une minute ont été enregistrés. Du côté des joueurs allemands les plus mentionnés sur le réseau social, c’est l’Allemand Miroslav Klose qui arrive en tête des compteurs, devant Toni Kroos et Thomas Müller. Côté brésilien, c’est le gardien Julio César qui a le plus été commenté sur Twitter, devant Oscar et Fred.



Nouveau record d’interactions sur Facebook. Le réseau social au 1,25 milliard d’utilisateurs n’était pas en reste mardi soir. L’équipe data de Facebook a enregistré un nouveau record avec 200 millions d’interactions (publications, commentaires et “j’aime”) durant Brésil-Allemagne, partagées par 66 millions de personnes. C’est logiquement au Brésil, pays-hôte de la compétition, que le nombre d’interactions a été le plus important : 16 millions de personnes ont commenté le match sur Facebook via 52 millions d’interactions.

09.07 930x400 Facebook Football Brésil Allemagne
sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

L'Allemagne plonge le Brésil dans le chaos

L'euphorie en Allemagne : "on va être champions"

Les supporters du Brésil traumatisés par la déroute

Domenech : pour un entraîneur, "c'est terrible"

David Luiz : "pardon à tout le monde"