Allemagne-Brésil : ils avaient parié sur l'inimaginable 7-1 !

  • A
  • A
Allemagne-Brésil : ils avaient parié sur l'inimaginable 7-1 !
@ Reuters
Partagez sur :

COUP DE POKER - Certains petits malins avaient anticipé la débâcle brésilienne en demi-finale de la Coupe du monde.

L’INFO. Le monde entier est resté interloqué devant le spectacle d’une sélection brésilienne humiliée par l’Allemagne en demi-finale de « sa » Coupe du monde. A l’exception notable de quatre parieurs, qui avaient anticipé la déculottée brésilienne et avaient même misé dessus. C’est ce qu’on appelle avoir un sacré flair. Ou du pif, au choix.

L'un d'entre eux, habitant l'Essex, au sud de l'Angleterre, a raflé 2.500 livres (3.150 euros) pour une mise de 5 livres (6,2 euros), a confié la maison de paris Paddy Power, basée en Irlande. "On a enregistré quelques paris apparemment démentiels, qui ressemblent à des traits de génie aujourd'hui", a commenté un porte-parole de Paddy Power, Josh Powell. Un Serbe a eu l'audace de parier que plus de sept buts allaient être inscrits lors cette demi-finale devenu historique. Pour une vingtaine d'euros misés, cet homme, dont l'identité n'a pas été dévoilée, a empoché 137.500 dinars (1.200 euros), a indiqué mercredi la maison de paris mozzartsport.com.

"Le but de consolation le plus cher jamais mis". Chez William Hill, un parieur avait prédit le score de 5-0 à la mi-temps. Sa mise de 80 pence étant particulièrement modeste, il n'empoche que 250 euros. Pas mal tout de même. Le plus à plaindre dans l’histoire est peut-être la maison de paris, qui confie avoir dû débourser un million de livres à cause du but brésilien, inscrit dans les arrêts de jeu. "Il pourrait s'agir du but de consolation le plus cher jamais mis", a dit Joe Crilly. Un but qui a par ailleurs ruiné les espoirs d'un client de Ladbrokes, qui avait eu la vision d'une victoire allemande sur le score de 7 à 0.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

L'INFO - L'Allemagne anéantit le Brésil (7-1)

STATS - La déroute du Brésil en 10 chiffres

COUPABLE - L'échec de Luiz Felipe Scolari

EXCUSES - David Luiz demande pardon au Brésil

REPORTAGE - Le traumatisme pour les supporters

DÉTRESSE - Les larmes des joueurs brésiliens

LE RECORD - Klose plus fort que Ronaldo !