Les Bleus en balade contre la Jamaïque

  • A
  • A
Les Bleus en balade contre la Jamaïque
@ REUTERS
Partagez sur :

DÉMONSTRATION - L'équipe de France s'est largement imposée (8-0) face à la Jamaïque, dimanche soir à Lille. 

Partir le cœur léger. Oublier les forfaits de Clément Grenier et Franck Ribéry. Pour remplir ses deux objectifs, rien de tel que de retrouver la Jamaïque, timide 81e nation au classement Fifa. Les Bleus ont parfaitement profité de leur sparring-partner d'un soir. Les pauvres Reggae Boyz n'avaient peut-être pas signé pour une telle déculottée (8-0). Grâce notamment à la belle prestation de la paire Benzema-Giroud, les Français ont fait le plein de confiance avant de s'envoler pour leur camp de base de Ribeirao Preto, lundi matin.

La France fait exploser la Jamaïque (8-0) :

Benzema

© REUTERS

D'autres adversaires au Mondial. Si Didier Deschamps a préféré retenir la belle partition de ses joueurs, on ne pourra pas, nous, occulter la faiblesse de l'adversaire, dimanche soir. Après dix première minutes gaguesques pour le gardien jamaïcain (sorties hasardeuses, dégagements très approximatifs), les Bleus n'ont pas forcé leur talent pour ouvrir le score. Mais Jacomeno Barrett n'est pas le seul responsable de cette valise. Sa défense l'a lâchement abandonné sur au moins la moitié des buts encaissés. Lors de la Coupe du monde, les joueurs de Didier Deschamps devront s'attendre à une toute autre opposition. Le prochain adversaire des Bleus, le Honduras, a décroché le match nul (0-0) contre l'Angleterre, samedi soir. Pas vraiment le même calibre...

Benzema-Giroud, un duo qui marche. Benzema, double buteur pour son retour (37e et 63e), et Giroud (53e), idéalement servi par le Madrilène, ont crevé l'écran, dimanche soir. Associés à quelques reprises dans le passé, la paire avait toujours déçu. Si la cote de l'avant-centre du Real ne faiblit pas, celle de Giroud grimpe à chaque match. Didier Deschamps peut se préparer à un véritable casse-tête cette semaine. Difficile de savoir quelle sera l'équipe type, dimanche prochain pour le premier match.

Griezmann

© REUTERS


Le petit nouveau qui se montre. Matuidi s'est lui aussi offert un doublé (20e et 66e) avant qu'Antoine Griezmann ne corse deux fois l'addition (77e et 89) pour que la fête soit totale. Avec 3 buts en 4 sélections, l'attaquant de la Real Sociedad a montré à Didier Deschamps qu'il ne s'était pas trompé. S'il ne semble pas en mesure de perturber la hiérarchie des attaquants pour le onze-type, il a certainement marquer de précieux points pour le poste de joker.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

© Reuters


REVIVEZ LE MATCH - La France corrige la Jamaïque (8-0)

SUPPORTER - Tony Parker derrière les Bleus

UNE STAR EN MOINS - Ribéry jette l'éponge

LA POISSE - Clément Grenier forfait