France-Allemagne : les cinq raisons d'y croire

  • A
  • A
France-Allemagne : les cinq raisons d'y croire
@ REUTERS
Partagez sur :

OPTIMISME - La France affronte l'Allemagne, vendredi (18h) en quarts de finale du Mondial. On peut y croire.

 

L'info. Comme retrouvailles, on ne pouvait pas rêver mieux. 32 ans après la demi-finale de Séville, la France retrouve l'Allemagne, vendredi (18h) en quarts de finale du Mondial brésilien. Si les supporters tricolores gardent un très mauvais souvenir de la Mannschaft en Coupe du monde, il existe pourtant de réelles chances d'y croire. Europe1.fr vous donne cinq bonnes raisons de vous emballer avant le choc.

FRAALL82-930620_scalewidth_630

Parce que la France n'a perdu qu'une fois en 27 ans. Si l'équipe allemande a battu à deux reprises les Bleus en Coupe du monde (demi-finale 1982 - en photo - et demi-finale 1986), les Français sont pourtant devant sur l'ensemble des confrontations entre les deux pays (voir ci-dessous). Pour rassurer les plus sceptiques d'entre vous, sachez que la France n'a perdu qu'une fois en 27 ans contre son voisin allemand. C'était lors de leur dernier match, le 6 février 2013 au Stade de France (défaite 2-1).

Parce que la France marque beaucoup. Après quatre matches, la France a déjà inscrit 10 buts ! Les joueurs de Didier Deschamps se projettent vite vers l'avant et sont redoutables en contre. Face à une équipe allemande qui, elle aussi, est joueuse, les Bleus auront des failles.

Parce que la France a déjà rempli ses objectifs. Juste après la victoire (2-0) face au Nigeria, Didier Deschamps a expliqué que la France avait "atteint son principal objectif". Et de poursuivre : "cette qualification nous fait du bien, poursuit Deschamps. Elle nous donne confiance et sérénité". Face à la Mannschaft, les Bleus ne seront pas favoris et ils raffolent de cette position.

France-Allemagne-Tongs

© REUTERS

Parce que l'Allemagne est fatiguée. Mardi, les Allemands ont dû batailler 120 minutes pour venir à bout de l'Algérie (2-1 a.p.). Ils ont laissé beaucoup d'énergie dans ces prolongations pendant que les Français étaient tranquillement dans l'avion du retour. A ce stade de la compétition, ces petits détails pourraient bien faire la différence.

Mamadou-Sakho-930_scalewidth_630

© REUTERS

Parce que Sakho fera son retour. Blessé à la cuisse contre le Nigeria, Mamadou Sakho devrait faire son retour au sein de la défense centrale face à l'Allemagne. Très solide depuis le début de la Coupe du monde, le défenseur de Liverpool forme un joli duo avec le Madrilène Raphaël Varane. Face à des attaquants redoutablement efficaces comme Thomas Müller ou Miroslav Klose, il sera très utile.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

L'INFO - Les Bleus en quarts de finale du Mondial

PROGRAMME - Les affiches des quarts de finale

SANCTION - Matuidi ne sera finalement pas inquiété

VACANCES - Ribéry ne verra pas à France-Allemagne

SÉVILLE 1982 - Schumacher voit l'Allemagne gagner