Cinq choses à savoir sur Belgique-Russie

  • A
  • A
Cinq choses à savoir sur Belgique-Russie
@ Reuters
Partagez sur :

STATS EXPRESS - Face à la Russie, la sélection belge va tenter de confirmer sa victoire lors du premier match.

Et maintenant, il va falloir confirmer. Après des débuts plus que poussifs face à l’Algérie, la Belgique, annoncée comme un outsider de la compétition, a finalement réussi à inverser la tendance et à s’imposer face à la sélection entraînée par Vahid Halilhodzic (2-1). Pas de quoi rassurer complètement les suiveurs des Diables rouges, qui espèrent lieux de leur équipe face à la Russie. Problème : tenus en échec face à la Corée du Sud (1-1), les Russes doivent impérativement l’emporter.

Avantage Belgique. Ce sera la deuxième confrontation seulement entre les deux pays en Coupe du monde, les Diables rouges l’ayant emporté 3-2 en poules de l’édition 2002. Marc Wilmots, l’actuel sélectionneur belge, avait d’ailleurs marqué le but décisif pour les siens. Plus globalement, la Belgique est invaincue face à la Russie depuis la chute de l’URSS (deux victoires, un nul).

Deux sélections difficiles à battre. La Belgique est invaincue lors de ses sept derniers matches de groupes en Coupe du monde : en 1998, 2002 et 2014 (deux victoires, cinq nuls). Son dernier revers au premier tour remonte au 29 juin 1994 contre l’Arabie Saoudite (0-1). La Russie est quant à elle invaincue lors de ses 11 derniers matches toutes compétitions confondues (sept victoires, quatre nuls). Sa dernière défaite remonte au 14 août 2013 (0-1  contre l’Irlande du Nord).

Le porte-bonheur. Thibaut Courtois, le gardien belge, n’a toujours pas perdu avec son équipe nationale (12 victoires, 6 nuls).

Le buteur maladroit. Alexander Kerzhakov est désormais, avec Vladimir Beschastnykh, co-meilleur buteur pour la Russie avec 26 réalisations. Il n’a pourtant cadré qu’un seul tir sur 16 tentés en tournoi majeur (Coupe du monde + Euro), à savoir son but de la semaine dernière  contre la Corée du Sud.

Le paradoxe. Il a fallu seulement 5 minutes à Marouane Fellaini pour marquer en tant que remplaçant face à l’Algérie. Il a ainsi déjà inscrit plus de buts lors de cette Coupe du monde qu’en 1431 minutes de jeu avec Manchester united en 2013/14… Romelu Lukaku, lui, n’a pas réalisé le moindre tir ni touché le moindre ballon dans la surface adverse lors de ses 58 minutes contre l’Algérie. Fâcheux pour un avant-centre…

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

DÉBUTS RÉUSSIS - La Belgique fait craquer l'Algérie

DRAME - Un supporter belge se tue en faisant la fête

COACH VAHID - Halilhodzic, la poigne de l'Algérie  

ZOOM - L'unité de la Belgique dure 90 minutes