Coupe Davis : la France va retrouver la Grande-Bretagne en quarts, à domicile

  • A
  • A
Coupe Davis : la France va retrouver la Grande-Bretagne en quarts, à domicile
L'équipe de France a battu le Japon (4-1)@ TOSHIFUMI KITAMURA / AFP
Partagez sur :

Après sa victoire contre le Japon, l'équipe de France accueillera en avril la Grande-Bretagne, qui l'avait éliminée en 2015.

Deux ans après une nette défaite en quarts de finale de la Coupe Davis, la France va retrouver la Grande-Bretagne, victorieuse dimanche du Canada (3-2), au même stade de la compétition en avril prochain, cette fois à domicile.

Des matches en terrain connu. Sur le gazon du Queen's en juillet 2015, Andy Murray avait tourmenté les Bleus en offrant les trois points de la victoire à son équipe, qui avait remporté ensuite le prestigieux trophée pour la première fois depuis 79 ans. Cette fois, Yannick Noah et ses joueurs auront l'avantage de recevoir et de choisir la surface.

"Ça fait plaisir de jouer en France. On joue aussi pour nos fans. L'idée c'est de jouer sur une surface qui convienne à l'équipe de France, et si en plus ça les ennuie, tant mieux", a souligné le capitaine de l'équipe de France après la démonstration de son équipe au Japon (4-1).

Une revanche attendue. Nicolas Mahut, qui s'était incliné en double aux côtés de Jo-Wilfried Tsonga face à Andy et Jamie Murray (6-4, 6-3, 6-7 (5/7), 6-1), rêve de revanche. "Deux ans après notre défaite au Queen's, je ne l'ai pas oubliée. Ce n'est pas effacé. On a envie de les retrouver", a-t-il prévenu.

Une qualification difficile pour la Grande-Bretagne. Sans son leader incontesté, le numéro un mondial Andy Murray, qui a fait l'impasse sur le premier tour, la Grande-Bretagne a souffert face au Canada, privé lui de Milos Raonic, pour arracher sa qualification. Il a fallu attendre le quatrième et dernier simple pour départager les deux nations. Après la belle victoire de Vasek Pospisil qui avait égalisé à 2-2 en battant Daniel Evans 7-6 (7/3), 6-3, 3-6, 7-6 (7/5), la journée s'est terminée par une cruelle désillusion pour le Canada.

Un Canadien disqualifié. Surclassé par Kyle Edmund qui menait 6-3, 6-4, 3-1, le jeune canadien Denis Shapovalov, 17 ans, a été disqualifié pour avoir envoyé, involontairement, une balle en plein visage du juge-arbitre, le Français Arnaud Gabas. "Je tiens à m'excuser auprès de l'arbitre, de tous les arbitres et de la Fédération internationale. Ma réaction est inacceptable, j'ai honte d'avoir trahi mon pays et mon équipe. Ce n'est pas quelque chose que je vais refaire", a assuré le vainqueur du tournoi junior de Wimbledon 2016.

"C'est bizarre de se qualifier dans ces circonstances, mais notre victoire est méritée", a insisté le capitaine britannique Leon Smith. "On va encore jouer notre prochain tour à l'extérieur, contre, à mon avis, la meilleure équipe encore en lice quand on voit sa densité. Mais c'est un défi qu'on se réjouit de relever", a-t-il insisté.