Coupe Davis : la France de Noah mène 2-0

  • A
  • A
Coupe Davis : la France de Noah mène 2-0
@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

Après Gaël Monfils, c’est Gilles Simon qui s’est imposé vendredi à Baie-Mahault, en Guadeloupe. La France mène 2-0 face au Canada.

Le retour de Yannick Noah en tant que capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis ne pouvait pas mieux débuter. Après les deux rencontres de vendredi face à un Canada affaibli, les Bleus mènent en effet deux zéros sur la terre battue de Baie-Mahault, en Guadeloupe. Après Gaël Monfils, très facile, c’est Gilles Simon qui s’est imposé dans la soirée. Le Français, numéro 19 mondial, a un peu peiné pour disposer de son adversaire, Vasek Pospisil, en trois manches (7-5, 6-3, 6-3) et 2 heures et 37 minutes.

L'émotion de Monfils. Simon a ainsi imité son ami Gaël Monfils, qui a brillamment lancé la journée des Français en remportant le premier match de Coupe Davis organisé aux Antilles face à Frank Dancevic, 245e mondial, également en trois manches (6-3, 6-1, 6-3). D'origine guadeloupéenne par son père, "La Monf" a mené de la tête et des épaules cette partie à haute charge émotionnelle pour lui. Le public le lui a bien rendu. "C'était un rêve de jouer la Coupe ici. J'y ai tapé mes premières balles de tennis. J'y ai aussi grandi une partie de ma vie même si je n'y vivais pas à 100%. C'est quelque chose d'exceptionnel", a réagi Monfils après le match. "L'avoir réalisé en plus avec Yannick (Noah), c'est quelque chose d'incroyable. C'est pour l'instant le plus grand moment de ma petite carrière. Je dis pour l'instant parce j'espère bien gagner Roland-Garros."

Neuf jeux à la suite pour Simon. Les premiers pas de Simon dans cette campagne 2016 ont moins bien commencé. Pas dans son assiette, le 19e mondial a concédé les cinq premiers jeux contre Pospisil, pourtant peu à l'aise sur terre battue. Puis, profitant d'une défaillance Pospisil, 44e mondial,  sur qui reposent tous les espoirs du Canada en l'absence de Milos Raonic, blessé aux adducteurs, le Français a aligné neuf jeux consécutifs pour remporter la première manche et mener 2-0 dans le set suivant. La partie est redevenue plus équilibrée dans la dernière manche. Simon a dû effacer cinq balles de break dont deux dans le septième jeu remporté sur un ace (4-3). Il a fait craquer Pospisil dans la foulée pour s'offrir son premier break du set et n'a pas flanché au moment de conclure.

A Gasquet et Tsonga de jouer. Avec ce succès, Simon a mis Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet dans une situation idéale à la veille du double contre la paire canadienne composée de Pospisil et Philip Bester. Une nouvelle victoire des Bleus samedi, à partir de 19 heures, les qualifierait pour les quarts de finale, organisés du 15 au 17 juillet. Ce serait contre la République tchèque ou l'Allemagne qui s'affrontent à Hanovre.