Coupe Davis - Croatie-France : les Bleus sont-ils toujours favoris ?

  • A
  • A
Coupe Davis - Croatie-France : les Bleus sont-ils toujours favoris ?
En juillet, Lucas Pouille avait remporté son simple contre la République Tchèque. @ AFP
Partagez sur :

Sans Monfils ni Tsonga, blessés, l'équipe de France s'avance diminuée avant la demi-finale en Croatie. 

L'équipe de France de Coupe Davis va devoir se passer de ses deux joueurs les mieux classés. Après le forfait de Jo-Wilfried Tsonga, blessé en quarts de finale de l'US Open, Gaël Monfils, touché à un genou, a à son tour dû renoncer à disputer la demi-finale de Coupe Davis en Croatie, à partir de vendredi. Pour pallier ces absences de marque, le capitaine Yannick Noah a décidé d'aligner Lucas Pouille, impressionnant à Flushing Meadows mais sans grande expérience dans la compétition, et Richard Gasquet,  éliminé dès le premier tour à New York. Largement favorite à l’origine, l'équipe de France arrive-t-elle toujours en position de force en Croatie ? Le débat divise la rédaction.

>> Oui : "La France est sur une jambe, la Croatie sur une demie"
Par Victor Dhollande-Monnier

Jo-Wilfried Tsonga est absent. D’accord. Gaël Monfils, lui aussi, est blessé. D'accord. Mais si vous écoutez le capitaine tricolore de Coupe Davis, pas vraiment de quoi paniquer. "La force de cette équipe, c’est qu’on a sept-huit joueurs très performants", rassure Yannick Noah. Et sur le banc des remplaçants, Richard Gasquet et Lucas Pouille n’ont pas vraiment des allures de "coiffeurs". Les plus sceptiques diront que Gasquet - passé de remplaçant à n°1 de cette équipe - n’a que cinq matches dans les jambes depuis début juillet. Oui, c’est vrai.

Mais regardez plutôt l’adversaire. Après un très bon début de saison, Marin Cilic semble être dans le dur depuis plusieurs semaines. Pour preuve, son élimination dès le troisième tour de l’US Open au début du mois. Prenons ensuite le n°2 de l’équipe croate, Borna Coric. Touché à un genou, le 42ème joueur mondial est bien loin d’être à 100%. Enfin, on ne fait pas mieux en ce moment que la paire française Mahut-Herbert en double. Rappelons juste qu’ils sont n°1 et n°2 mondiaux (en double).  

>> Non : "Le match promet d’être serré"
Par Julien Ricotta

Remplacer Tsonga et Monfils par Gasquet et Pouille n'a rien d'infamant, loin de là. Les deux joueurs alignés en simples contre la Croatie pointent en effet respectivement aux 17ème et 18ème places mondiales, preuve que le réservoir français prémunit Yannick Noah contre les coups durs. Mais l'un comme l'autre n'apportent pas les mêmes garanties que Tsonga et Monfils, véritables tauliers de l'équipe de France.

Certes, Lucas Pouille sort d'un US Open de feu, éliminé en quarts de finale après avoir sorti Rafael Nadal au tour précédent. Mais à 22 ans, il n'a jamais joué de match à enjeu en Coupe Davis. Les inquiétudes sont encore plus nombreuses concernant Richard Gasquet, qui revient à peine de blessure et a été éliminé au premier tour à New York. Pour atteindre la finale, les Français devront de surcroît prendre le dessus sur Marin Cilic (11ème mondial), récent vainqueur du Masters 1000 de Cincinnati au mois d’août (et, il faut le rappeler, vainqueur de l’US Open 2014), ainsi que Borna Coric (42ème). Le match promet d'être serré, sans favori désigné dans la ferveur de la halle de Zadar.