Coupe Davis : "80% des joueurs ne voulaient pas jouer en Guadeloupe" selon Monfils

  • A
  • A
Coupe Davis : "80% des joueurs ne voulaient pas jouer en Guadeloupe" selon Monfils
Gaël Monfils s'est incliné en quarts de finale de l'Open d'Australie contre Milos Raonic. @ AFP
Partagez sur :

TACLE GLISSÉ - Le Français a mis en cause le choix du capitaine Yannick Noah de jouer le premier tour de la Coupe Davis en Guadeloupe en mars prochain.

Gaël Monfils a sorti la carte "honnêteté". "80% des joueurs ne voulaient pas aller jouer en Guadeloupe" le premier tour de la Coupe Davis contre le Canada, du 4 au 6 mars prochain, a assuré le tennisman français, mercredi, à Melbourne.

"Beaucoup d'entre nous préféraient jouer en Europe". Le Français, qui s'exprimait après son quart de finale perdu à l'Open d'Australie face à Milos Raonic, a toutefois ajouté qu'il avait "envie de jouer pour la France et pour le maillot" et qu'il "ferait l'effort" de disputer le match programmé à Baie-Mahault. "Avec beaucoup d'honnêteté et de recul, on n'est pas forcément tous contents d'aller en Guadeloupe. Beaucoup d'entre nous préféraient jouer en Europe, 80%", a expliqué Monfils, né à Paris de parents guadeloupéen et martiniquais.

Noah a "pris sa décision seul". Le joueur a ajouté que le capitaine Yannick Noah, qui a milité pour l'organisation du match aux Antilles, avait "pris sa décision seul". "Il nous a demandé, il a pris la température et il a tranché. C'est lui le capitaine, c'est lui qui décide et on suit. On arrondit un peu les angles et on va aller en Guadeloupe", a conclu Monfils. L'organisation du match en Guadeloupe avait provoqué une polémique en raison de son coût.