Copa Libertadores : Gignac et les Tigres s'inclinent en finale

  • A
  • A
Copa Libertadores : Gignac et les Tigres s'inclinent en finale
Sous une pluie battante, Gignac et les Tigres ont pris l'eau face à River Plate. @ AFP
Partagez sur :

Les Mexicains de Tigres, club d'André-Pierre Gignac, ont été balayés par les Argentins de River Plate en finale retour de la Copa Libertadores (3-0). 

André-Pierre Gignac ne sera pas le premier Français à soulever la Copa Libertadores. Les Mexicains de Tigres, club où évolue l'ancien attaquant marseillais, ont été nettement battus par River Plate en finale de la compétition, équivalent de la Ligue des champions en Amérique du Sud. Après un match nul à l'aller à Monterrey (0-0), les coéquipiers de Gignac n'ont rien pu faire face aux Argentins et leurs 62.000 supporters survoltés, dans le mythique stade Monumental de Buenos Aires. Les "Millionnaires", surnom du club de River Plate, succèdent au palmarès à une autre équipe argentine, San Lorenzo. 

Pas de première Copa Libertadores pour un club mexicain. River Plate a fait plier les Tigres sous une pluie battante, grâce aux buts de Lucas Alario (45e), Carlos Sanchez (75e sur penalty) et Ramiro Funes Mori (79e). André-Pierre Gignac pourra lui regretter longtemps ses occasion perdues, et notamment son raté à la 23e minute, où il était en position idéale face aux buts. En seconde période, le buteur français, arrivé en vedette cet été, a frappé au-dessus du cadre à la 54e minute. L'ancien joueur de l'OM a également écopé d'un carton jaune, comme un symbole d'une soirée à oublier. Les Tigres n'auront donc pas réussi leur pari de devenir la première équipe mexicaine à remporter la Copa Libertadores. 

Le retour au premier plan de River. River Plate, qui remporte pour la troisième fois la compétition, poursuit son impressionnant cycle de victoires de ces derniers mois, après la Copa Sudamericana (équivalent de l'Europa League) en 2014 puis la Supercoupe en janvier. Avec ce nouveau succès, la célèbre équipe des beaux quartiers de Buenos Aires confirme son retour au premier plan, quatre ans après sa descente en deuxième division. C'est aussi une belle réussite pour l'entraîneur Marcelo Gallardo, 39 ans, ancien joueur de Monaco et du PSG, arrivé sur le banc de River Plate en 2014.