Comment Gianluigi Donnarumma s'est mis Milan et l'Italie à dos

  • A
  • A
Comment Gianluigi Donnarumma s'est mis Milan et l'Italie à dos
Critiqué pour s'être engagé dans un bras de fer avec son club du Milan AC, Gianluigi Donnarumma a hérité du surnom de "Dollarumma".@ MARCO BERTORELLO / AFP
Partagez sur :

Au cœur d'un bras de fer avec le Milan AC, le jeune et talentueux gardien a été la cible d'une pluie de dollars, dimanche, lors du match de l'Euro U21 entre l'Italie et le Danemark. Il est courtisé par les plus grands clubs, dont le PSG.

"Dollarumma", voilà le nouveau surnom de Gianluigi Donnarumma. Le bras de fer que le prometteur gardien de 18 ans a engagé avec le Milan AC ne passe pas auprès des supporters italiens. Ils ont donc décidé de se manifester dimanche en Pologne, à l'occasion du match Danemark-Italie (0-2) comptant pour l'Euro des moins de 21 ans. Quelques dizaines d'entre eux, placés derrière son but, ont déployé une banderole sur laquelle était écrit "Dollarrumma" et ont fait s'abattre une pluie de faux dollars sur le portier, titulaire pour cette rencontre.



Il refuse de prolonger. A un an de la fin de son contrat avec le Milan AC, Donnarumma, annoncé comme le digne héritier de Gianluigi Buffon, a refusé de prolonger avec son club formateur. Si la situation n'évolue pas, il pourrait partir libre à l'été 2017, à moins d'être vendu lors de ce mercato d'été. En réponse, le club lombard l'aurait menacé de le laisser en tribunes pour l'intégralité de la prochaine saison s'il décidait de ne pas prolonger son bail.

Courtisé par le Real, la Juve et le PSG. Plusieurs grosses écuries sont intéressées à l'idée d'accueillir Donnarumma dans leurs rangs. Parmi elles, le Real Madrid, la Juventus Turin, ou encore le PSG. Antero Henrique, le nouveau directeur sportif parisien, s'est récemment rendu à Milan afin de discuter transferts. Ce n'est peut-être pas un coïncidence, alors que le Paris Saint-Germain est à la recherche d'un gardien.