Chardy est tombé sur plus fort que lui

  • A
  • A
Chardy est tombé sur plus fort que lui
Partagez sur :

Roland-Garros - Combatif, appliqué et affûté, le Français a pourtant été battu par le numéro 3 mondial Andy Murray en quatre manches.

ROLAND-GARROS

Trois de tombés. Alors qu'ils étaient cinq tricolores en huitièmes de finale de Roland-Garros (une première depuis 2008), un deuxième français (Gaël Monfils, battu par Roger Federer) a été éliminé lundi à ce stade de la compétition. Dimanche, C'est Gilles Simon qui n'avait pu tenir la comparaison face à Stanislas Wawrinka (6-1, 6-4, 6-2). Jérémy Chardy a été battu par plus fort que lui, à savoir le Britannique Andy Murray. Après avoir fait illusion en remportant la deuxième manche, le Français a perdu les deux suivantes pour finalement s'incliner 4-6 6-3 3-6 2-6.

Murray plus opportuniste. Pendant un peu plus de deux sets, Chardy a entretenu le suspense contre Murray, avant que l'Ecossais, plus opportuniste dans les moments importants, ne reprenne le dessus. Le Palois n'avait battu qu'une seule fois le Britannique, lauréat de Wimbledon 2013 et de l'US Open 2012, lors de leurs sept précédentes confrontations. Mais ses succès, avec la manière, contre deux membres du Top 20, l'Américain John Isner (16e) et le Belge David Goffin (18e), lui avaient donné des raisons d'espérer.

"Il a été très difficile à battre". Le Palois, qui estimait jouer peut-être le meilleur tennis de sa carrière à Roland-Garros, a fait preuve de courage en égalisant à 1 set partout. Il a même fait trembler Murray en le breakant d'entrée dans la troisième manche. "Il a joué incroyablement bien. Il a été très difficile à battre et m'a posé des problèmes aujourd'hui", a admis l'Ecossais.Avec une excellente défense et un soin particulier dans les détails, le champion olympique, lauréat de ses deux premières sur terre battue cette saison (Munich, Madrid), a toutefois su freiner l'élan de Chardy.

Chardy trop fébrile au service. Profitant des problèmes du Français au service (10 doubles fautes), il a débreaké (1-1) dans la foulée pour ne plus lâché le morceau. Quand Chardy se rapprochait un peu trop, le Britannique parvenait à le repousser grâce à une meilleure résistance dans les échanges (26 fautes directes contre 56 pour Chardy). Mené 4-1 dans le dernier acte, le Palois a réussi a ôter un jeu de service à son adversaire, mais cela n'a fait que retarder l'échéance. Murray, demi-finaliste en 2011 et 2014, affrontera l'Espagnol David Ferrer, 8e mondial, pour une place dans le dernier carré.