Basket-NBA : Houston fait chuter Golden State dans sa forteresse

  • A
  • A
Basket-NBA : Houston fait chuter Golden State dans sa forteresse
Mardi, les Rockets ont été portés par Chris Paul (27 pts) et par James Harden (30 points). @ THEARON W. HENDERSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Mardi, les Rockets ont battu les Warriors 95 à 92, ramenant le duel à l'Ouest à deux victoires chacun. 

Houston a stoppé l'incroyable série de seize victoires consécutives à domicile en play-offs de Golden State avec une victoire à l'arraché 95 à 92, mardi. Le vainqueur de ce duel sera opposé en finale à Boston ou Cleveland, eux aussi dos à dos deux victoires partout dans la finale de la conférence Est.

Un très mauvais démarrage. Les Rockets, portés par James Harden (30 points) et Chris Paul (27 pts), sont revenus à la hauteur des Warriors dans la finale de conférence Ouest, deux victoires partout, et peuvent prendre l'ascendant jeudi dans leur salle. Ils ont pourtant très mal débuté ce match n°4 en concédant un cinglant 12-0 et en mettant plus de cinq minutes avant de faire mouche pour la première fois. Golden State abordait le 2ème quart-temps avec neuf points d'avance (28-19) vite dilapidés face à la défense de Houston et à Chris Paul, survolté (17 pts dans le seul 2ème quart-temps).

Au retour des vestiaires, Curry, qui a manqué cinq semaines de compétition entre mars et mai à cause d'une entorse au genou gauche, a retrouvé son insolente réussite et a relancé avec 17 points (pour un total de 28) son équipe qui a fini la 3ème période avec dix points d'avance (80-70).



Des Warriors maladroits derrière l'arc. Mais Houston, qui a réalisé la meilleure saison régulière de son histoire, ne s'est pas découragé et a refait son retard progressivement avant de passer une nouvelle fois en tête grâce à un panier à trois points de Trevor Ariza (85-84) à six minutes de la sirène. Golden State a alors perdu pied avec notamment sept tirs à trois points manqués d'affilée et une surprenante fébrilité, pendant qu'Eric Gordon donnait cinq points d'avance à Houston à deux minutes de la fin du temps réglementaire avec un tir primé (94-89). Deux lancers francs réussis par Kevin Durant (27 pts) redonnaient espoir au champion en titre mais, à la dernière seconde, Curry manquait nettement le panier à trois points de l'égalisation.