Basket : le Real Madrid champion d'Europe avec un grand Fabien Causeur

  • A
  • A
Basket : le Real Madrid champion d'Europe avec un grand Fabien Causeur
Luka Doncic (15 points) et Fabien Causeur (17 points) après la victoire du Real dimanche face à Fenerbahçe. @ ANDREJ ISAKOVIC / AFP
Partagez sur :

Dimanche soir, le club de la capitale espagnol a raflé le titre de champion d'Europe en battant Fenerbahçe, 85 à 80. L'arrière français (17 points) a été le meilleur marqueur de son équipe.

Le Real Madrid a remporté son dixième titre de champion d'Europe de basket en battant Fenerbahçe, 85 à 80, dimanche en finale de l'Euroligue à Belgrade, avec une grande performance du Français Fabien Causeur (17 points). Le Brestois, ancien joueur du Havre et de Cholet, est peu connu du grand public car il a manqué de nombreuses grandes compétitions avec les Bleus à cause de blessures.



"C'est beau". Privé du Final Four par une blessure en 2016 avec son club d'alors, Vitoria, il n'a cette fois pas laissé passer l'occasion de briller. Il a été le meilleur marqueur de son équipe. L'arrière, âgé de 30 ans, a eu un gros coup de chaud lorsqu'il a manqué deux lancers francs qui auraient pu coûter cher au Real dans la dernière minute. Mais il s'est rattrapé en rentrant ses deux derniers paniers à quelques secondes de la sirène. "C'est beau car je n'avais pas pu jouer il y a deux ans. Les autres ont livré beaucoup de guerres ensemble, moi je suis le petit dernier", a dit le Français, arrivé cette saison à Madrid après un court passage d'un an à Bamberg, en Allemagne.



Un club pas vraiment favori. Les Madrilènes détrônent le "Fener", premier club turc champion d'Europe l'an passé devant son public à Istanbul. Absents des deux dernières finales, ils renouent avec le succès trois ans après leur neuvième titre. Cinq des joueurs du sacre de 2015 étaient encore présents à Belgrade, dont l'ailier Rudy Fernandez, l'un des meilleurs joueurs espagnols de sa génération. Il y a quelques mois, alors qu'ils menaient une discrète saison régulière (5e finalement), ils ne faisaient pourtant pas figure de favoris, notamment par rapport au CSKA Moscou, leur victime en demi-finale vendredi.

Llull et Doncic, décisifs. Mais le Real Madrid a eu le bonheur de récupérer son meneur Sergio Llull, blessé depuis l'été dernier, et de profiter de la montée en puissance du jeune prodige Luka Doncic, élu MVP (meilleur joueur) de la saison samedi, à 19 ans. Le premier a été décisif en demi-finale et le second pendant tout le week-end (MVP également du Final Four avec 16 points vendredi et 15 dimanche). Champion d'Europe des nations avec la Slovénie en septembre, l'arrière est attendu dans les premiers rangs de la "draft" de la NBA le mois prochain.