Basket : la SIG remporte le premier acte de sa finale

  • A
  • A
Basket : la SIG remporte le premier acte de sa finale
La SIG dispute sa première finale européenne.@ FREDERICK FLORIN / AFP
Partagez sur :

Les Strasbourgeois se sont offerts un beau succès contre Galatasaray (66-62), vendredi, pour la première manche de sa finale d'Eurocoupe. 

La SIG n'a toujours pas touché ses limites. Invités surprise de la finale d'Eurocoupe, les Strasbourgeois ont dominé Galatasaray Istanbul (66-62) lors de la première manche disputée vendredi en Alsace, conservant ainsi leurs chances de remporter l'Eurocoupe messieurs de basket. Grâce au soutien inconditionnel d'un Rhénus Sport plein à craquer (6166 spectateurs), les joueurs de Vincent Collet, menés presque toute la rencontre, ont réussi à se sublimer et à renverser une formation turque qui semblait se diriger vers la victoire.

Mis en difficultés par les Turcs. Très maladroits, les Strasbourgeois n'ont pas trouvé la solution à l'intérieur et ont rapidement été mis en difficultés par des Turcs plus percutants et agressifs, à l'image de Vladimir Micov, meilleur marqueur de la rencontre (17 points). Ils sont toutefois parvenus à rester dans le match grâce à leur capitaine Louis Campbell (16 pts) et ont assommé Galatasaray dans le dernier quart-temps grâce à une adresse longue distance retrouvée. Les joueurs de Vincent Collet ont désormais cinq jours pour récupérer physiquement et se blinder mentalement avant d'affronter la terrible ambiance de la Abdi Ipekci Arena où plus de 12.000 supporteurs vont se masser.



Match retour mercredi.  Après être allée s'imposer à Oldenbourg en Allemagne, Novgorod en Russie et Trente en Italie dans cette phase finale de l'Eurocoupe, la SIG va devoir réussir une nouvelle prouesse, en Turquie cette fois, pour soulever le trophée - qui serait alors le premier titre européen de son histoire. La SIG, premier club français en finale de la deuxième compétition continentale depuis Châlon-sur-Saône en 2001, est désormais condamnée à l'exploit. Elle va devoir supporter la pression mercredi au match retour dans le chaudron des Stambouliotes pour succéder à Limoges, seule équipe tricolore à posséder à son palmarès une C2.