Athlétisme/Records remis à zéro : une "injustice" pour Powell, recordman de la longueur

  • A
  • A
Athlétisme/Records remis à zéro : une "injustice" pour Powell, recordman de la longueur
Mike Powell à Atlanta en 1996.@ BOB SULLIVAN / AFP
Partagez sur :

Mike Powell, recordman du saut en longueur avec 8,95 m sautés en 1991, a indiqué qu'il se battrait contre la décision de mise à zéro des records du monde avant 2005.

Le détenteur du record du monde du saut en longueur Mike Powell, scandalisé par la proposition de la Fédération européenne d'athlétisme (EAA) de remettre à zéro tous les records d'Europe, voire du monde, avant 2005, juge mercredi qu'il s'agit d'une "injustice".

Un record "bien réel". La proposition de l'EAA, qui doit encore être approuvée par la fédération internationale (IAAF) en août, est une "injustice" et une "gifle", a déclaré à la BBC l'Américain âgé de 53 ans. "J'ai déjà contacté mon avocat, a prévenu celui qui avait sauté 8,95 m aux Mondiaux de Tokyo en 1991. Il y a des records qui sont douteux, je sais, mais le mien est bien réel. C'est une histoire de cœur et de tripes, l'un des plus grands moments de l'histoire du sport".

Des mesures face aux doutes du dopage. A l'époque, Powell avait battu le record de Bob Beamon, alors vieux de 23 ans, au terme d'un duel épique avec son compatriote Carl Lewis. "Ils (IAAF) détruiraient tellement de choses avec cette décision (...) C'est mal. Peu importe ce qu'il se passe, je vais me battre", a assuré l'ancien athlète. L'objectif de la proposition de l'EAA est d'avoir sur les tablettes des performances moins sujettes aux doutes quant à un éventuel dopage, selon le document de travail de l'EAA publié lundi. Le président de l'IAAF Sebastian Coe a indiqué qu'il approuvait cette proposition. "Cela souligne que nous avons mis en place des systèmes de lutte antidopage plus robustes et plus sûrs qu'il y a 10 ou 15 ans", a-t-il déclaré.