Zéro de conduite pour Gervinho

  • A
  • A
Zéro de conduite pour Gervinho
Partagez sur :

Auteur d'un début d'exercice moyen malgré une certaine efficacité statistique, Gervinho a eu la fâcheuse tendance la saison dernière, alors qu'il cartonnait avec le Losc, de s'illustrer hors des terrains de football. Coupable de nombreux et graves écarts de conduite, l'intéressé comparaissait mardi devant le tribunal correctionnel de Lille. Un an de prison avec sursis a notamment été requis contre l'attaquant des Dogues.

Auteur d'un début d'exercice moyen malgré une certaine efficacité statistique, Gervinho a eu la fâcheuse tendance la saison dernière, alors qu'il cartonnait avec le Losc, de s'illustrer hors des terrains de football. Coupable de nombreux et graves écarts de conduite, l'intéressé comparaissait mardi devant le tribunal correctionnel de Lille. Un an de prison avec sursis a notamment été requis contre l'attaquant des Dogues. Il est parfois étonnant de constater à quel point les autorités peuvent se montrer patientes à l'égard de certaines personnes. Alors qu'un individu lambda paierait cash et pour longtemps les conséquences de ses actes répréhensibles, fixé sur son sort en comparution immédiate, à la chaine, il est des privilégiés qui savent manifestement forcer l'indulgence, et passer entre les gouttes. Pour un temps du moins... Gervinho est de ceux-là, jusqu'au 9 novembre prochain mais peut-être pas au-delà. A cette date en effet, le président Lemaire prononcera son verdict, suivant ou non le procureur Laurent Couderc, qui a requis ce mardi un an de prison avec sursis et quelques 15 000 euros d'amende à l'encontre du footballeur. A l'origine de ce réquisitoire pour le moins salé, une multitude d'infractions de l'international ivoirien au volant: usage d'un permis contrefait, conduite sans permis et, plus grave, blessure involontaire sur la personne d'un jeune motard, renversé le 27 novembre 2009 à Villeneuve d'Ascq après que l'attaquant lillois eut grillé un stop. Arrivé à l'audience avec une heure et demie de retard mardi, Gervinho a du reste probablement aggravé son cas en produisant devant le tribunal correctionnel un certificat stipulant le début d'une formation dans une école de conduite deux jours avant les derniers faits en date qui lui sont reprochés, soit une absence de permis constatée le 8 avril 2010. Un document surprenant dont l'authenticité aura été clairement mise en doute par le président et l'un des juges assesseurs. Le prévenu a enfin assuré en guise de mea culpa qu'il ne conduisait plus aujourd'hui ses trois véhicules - des 4x4 de marques Mercedes, Audi et BMW - mais faisait appel à un ami pour assurer ses déplacements. Son avocat, Maître Guillaume Demarcq, a ensuite plaidé l'insouciance d'un jeune homme de 23 ans confronté à de lourdes responsabilités sportives. Un joueur au talent indéniable, récemment encore supervisé par les plus grands clubs européens (Liverpool, le Bayern, Valence voire Barcelone), qui a déjà inscrit quatre buts et délivré deux passes décisives cette saison malgré ses prestations en demi-teinte. Pas n'importe qui, donc ! Là est sans doute tout le problème...