Y aura-t-il un Mondial en hiver ?

  • A
  • A
Y aura-t-il un Mondial en hiver ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’idée d’organiser la Coupe du monde 2022 au Qatar en hiver fait son chemin.

La désignation du Qatar pour organiser la Coupe du monde de football en 2022 est loin de faire l’unanimité. Le petit émirat a d’abord été accusé d’avoir été choisi grâce à son pouvoir économique. Et depuis plus d’un mois, ce sont les températures caniculaires l’été qui posent problème. Vendredi, le président de la Fifa, Joseph Blatter, s’est dit favorable à une organisation du Mondial en hiver. Europe1.fr pèse pour vous les pour et les contre de cette décision.

Protéger les joueurs de la chaleur

La chaleur est au cœur de toutes les discussions depuis plus d’un mois. Un temps évoqué, la possibilité de joueur certains matches dans des pays voisins a été très vite abandonné. Franz Beckenbauer, membre exécutif de la Fifa, a été le premier à avancer la solution hivernale.

Après le célèbre défenseur de la Mannschaft, Michel Platini est monté au créneau et s’est lui aussi montré favorable à une Coupe du monde organisée au mois de janvier. Interrogé sur la question au mois de décembre, Sepp Blatter avait avancé comme argument la santé des joueurs. Vendredi, le président de la Fifa a confirmé sa position : "je m'attends à ce qu'elle se déroule en hiver parce que quand vous jouez au football vous devez protéger les principaux acteurs, les joueurs".

Protéger les organismes des joueurs, voilà donc désormais l’argument principal. Une idée également défendue par Fabio Capello, le sélectionneur italien de l'équipe d'Angleterre : "ce ne sera pas facile pour les joueurs de rester toute la journée à l'hôtel".

Et les fans ?

Si cette solution semble avantager les joueurs, les fans eux, ne seraient pas forcément séduits par cette décision. La Coupe du monde de football est l’un des événements sportifs les plus suivis. L’ambiance décontractée en terrasse pour voir un match passerait aux oubliettes.

Le sélectionneur de la Mannschaaft, Joachim Löw, a été le premier à s'opposer publiquement à cette initiative la semaine dernière. Dans les colonnes de Bild, il a choisi le camp des supporters : "je ne crois guère que cela soit réalisable". Et d’expliquer : "une équipe a le devoir d'éveiller des émotions chez les gens. Pendant les Coupes du monde de 2006 et 2010, la Coupe d'Europe 2008, il y avait des millions de gens dans la rue. Si en 2022, la Coupe du monde a lieu en hiver, il n'y aura aucun fan dans la rue par -5°C".

Un sérieux problème de calendrier

Si le Mondial 2022 devait finalement se jouer en hiver, se posera immanquablement l'épineuse question du calendrier. La plupart des joueurs qui évoluent dans les sélections nationales jouent dans les championnats européens. Or, entre le championnat, les coupes nationales et les compétitions européennes, la modification du calendrier pourrait se transformer en casse-tête.

Mais à l'impossible nul n'est tenu. Le syndicat mondial des joueurs professionnels de football a lui aussi plaidé pour un tournoi en hiver. Pour Tijs Tummers, le président du syndicat, le calendrier n’est pas un "problème insurmontable".

Cette décision trouverait en tout cas un allié de choix, le lobby écologiste. Et pour cause, plusieurs associations telles que Greenpeace avaient vivement critiqué le projet qatari de climatiser les stades pour obtenir une température abordable.

Dans tous les cas, la décision ne sera pas évidente à prendre. Depuis la première édition de la Coupe du monde en Uruguay en 1930, jamais une épreuve ne s’est déroulée en hiver.