Westwood détrône Woods

  • A
  • A
Westwood détrône Woods
Partagez sur :

Le Britannique sera lundi le numéro un mondial, détrônant l'Américain Tiger Woods en place depuis 2005 et 281 semaines consécutives. Lee Westwood, qui a profité de la mauvaise année du Tigre et de la contre-performance de Martin Kaymer à l'Open d'Andalousie, est le premier Anglais, depuis Nick Faldo en 1994, à s'installer au sommet. Mais tout pourrait changer à Shanghai dans moins d'une semaine.

Le Britannique sera lundi le numéro un mondial, détrônant l'Américain Tiger Woods en place depuis 2005 et 281 semaines consécutives. Lee Westwood, qui a profité de la mauvaise année du Tigre et de la contre-performance de Martin Kaymer à l'Open d'Andalousie, est le premier Anglais, depuis Nick Faldo en 1994, à s'installer au sommet. Mais tout pourrait changer à Shanghai dans moins d'une semaine. Lundi, une nouvelle ère s'ouvrira peut-être sur la planète golf. Lee Westwood, 37 ans, va se retrouver numéro un mondial, succédant ainsi à Tiger Woods qui sera resté 281 semaines consécutives au sommet, 623 au total, dont la première fois en 1999. L'Américain cède son fauteuil en ayant perdu beaucoup de places au classement, conséquence d'une année 2010 très difficile marquée par son affaire de divorce. Westwood profite en quelque sorte des malheurs du Tigre mais a prouvé ces deux dernières saisons que son golf était bien plus consistant. Vainqueur de 20 tournois sur le circuit européen, le Britannique est toujours en quête d'un Majeur après s'en être approché cette année avec une deuxième place aux Masters et à l'Open de Grande-Bretagne. Sur le circuit européen, il a dû se contenter en 2010 de quatre places sur le podium, son dernier succès remontant à novembre 2009 à Dubaï. Lee Westwood devient le premier Anglais numéro un mondial après Nick Faldo, en janvier 1994. Ce dernier, vainqueur de 6 Majeurs, est persuadé que son compatriote peut encore améliorer son jeu. Norman: "C'est fantastique" Il s'interroge tout de même sur cet avènement. "C'est intéressant de voir comment les temps ont changé, comment vous pouvez passer numéro un sans gagner un Grand Chelem... Je n'ai jamais compris le système de calcul de points, même à mon époque", avouait Faldo dimanche, alors qu'il se trouvait dans un tournoi de célébrités en Chine. Greg Norman, autre prédateur du golf mondial dans les années 1980 et également présent en Chine ce week-end, ne pleure pas sur le sort de Tiger Woods, au contraire. "C'est fantastique. C'est un grand changement pour le golf en général", estime le « Requin Blanc », "Ce n'est pas un manque de respect pour Tiger. Il a raté son retour. Il a traversé une période difficile et vous ne pouvez pas rester éternellement numéro un". Lee Westwood, passé pro en 1993, a profité également de la relative contre-performance de Martin Kaymer. Le talentueux Allemand, troisième au classement mondial, devait terminer dans les deux premiers ce week-end à l'Open d'Andalousie pour s'asseoir sur le trône. 21e en Espagne à 10 coups du vainqueur Graeme McDowell, Kaymer patientera pour goûter à ce bonheur. Et peut-être pas très longtemps. Lee Westwood, Tiger Woods, Phil Mickelson et Martin Kaymer, les quatre premiers mondiaux, se retrouveront en effet en fin de semaine à Shanghai avec la possibilité pour les trois derniers de déposséder l'Anglais de son nouveau statut. Absent de l'Open d'Andalousie pour cause de convalescence, après un petit problème à un mollet, Westwood aura peut-être du mal à défendre son bien.