Webber, le miraculé

  • A
  • A
Webber, le miraculé
@ Capture d'écran
Partagez sur :

F1 - Victime d'un spectaculaire accident à Valence, l'Australien s'en est sorti indemne.

F1 - Victime d'un spectaculaire accident à Valence, l'Australien s'en est sorti indemne."Le plus important dans cette course est que Mark n'ait rien eu". Après sa victoire lors du Grand Prix d'Europe, dimanche, les premiers mots de Sebastian Vettel ont été adressés à Mark Webber, son coéquipier, victime d'un spectaculaire accident au début de la course. Rétrogradé à la neuvième place après le départ, l'Australien s'est en effet retrouvé coincé derrière la Lotus d'Heikki Kovalainen. Et c'est en essayant de doubler le Finlandais que le pilote Red Bull s'est laissé aspirer pour monter sur la roue de son adversaire, et voir sa voiture s'envoler comme un vulgaire fétu de paille, pour s'écraser, non sans avoir fait une pirouette en l'air auparavant. "C'était un accident très moche", a commenté Webber après la course.Revivez l'accident de Mark Webber : Sorti indemne de l'accident, l'Australien peut remercier une F1 de plus en plus sûr au niveau de la sécurité. "Cela montre combien nous sommes allés loin en matière de sécurité, combien nous pouvons nous sortir sans dommages d'un accident énorme", explique de son côté Jenson Button, non sans avoir qualifié la scène de "terrifiante, d'impressionnante, en terme de hauteur". Un type d'accident auquel Mark Webber est toutefois habitué puisqu'il avait notamment vu sa Mercedes enchaîner les loopings en l'air, lors d'essais pour les 24 Heures du Mans, en 1999.Retrouvez la vidéo de l'accident de Mark Webber, au Mans, en 1999 :L'accident de dimanche a de son côté révélé les progrès fait par la Formule 1 en matière de sécurité, notamment depuis l'accident d'Ayrton Senna, au Grand Prix de Saint-Marin, en 1994. La tragédie "déclencha une prise de conscience de la sécurité" dans ce sport selon Alain Prost. Ainsi, on a vu apparaître des murs de pneus doublés ou triplés, la multiplication des chicanes ou des monoplaces plus sécurisées. Mais le plus important reste la prudence des pilotes. "Nous courons à plus de 200 à l'heure, en prenant des virages à très grande vitesse, en encaissant des «G»..., donc ce ne sera jamais un sport sûr. Nous savons tous que nous devons respecter nos monoplaces, des bêtes de 800 chevaux qui ne veulent pas être domptées", conclut Jenson Button.Retrouvez l'accident fatal à Ayrton Senna :