Voeckler "écocitoyen dans l’isoloir"

  • A
  • A
Voeckler "écocitoyen dans l’isoloir"
@ REUTERS
Partagez sur :

LA POLITIQUE EN SHORT - Le cycliste français s’intéresse de près à l’élection présidentielle.

En juillet dernier, l’Alsacien Thomas Voeckler a tenu en haleine tous les amateurs de vélo en gardant le maillot jaune pendant plus d’une semaine lors du Tour de France. En ce début d’année, il s’est beaucoup entraîné avant le début de la saison mais il a également pris le temps de s’intéresser à la politique.

Le quatrième de la Grande Boucle partage une grande passion avec le chef de l’Etat. Mais pas question pour autant  de se faire une sortie de vélo ensemble. « C’est pas n’importe qui », explique-t-il. Pas question non plus d’embrasser une carrière politique après ses derniers coups de pédale. S’il se pique de politique, c’est uniquement en tant que citoyen.

Dans l’isoloir, vous prenez plusieurs bulletins de vote ou uniquement celui de votre candidat ?

Ça dépend du monde qu’il  a autour. Mais en général, j’essaie d’être un peu éco-citoyen et de ne pas mettre trop de papiers à la poubelle.

Qui porte le maillot jaune au gouvernement ?

C’est celui qui est en tête, ça me paraît normal. C’est le président et de loin.

Et le meilleur grimpeur ?

Ça dépend des moments mais François Fillon n’est pas trop mauvais. Il tient la cadence depuis cinq ans, je crois qu’il mérite les pois rouges.

Si vous étiez élu président, quel serait votre Premier ministre ?

Quelqu’un qui serait capable de ménager les susceptibilités de tout le monde sans pour autant renier ses opinions… (il réfléchit). Pourquoi pas Pierre Roland, il aime bien serrer les paluches.