Vincent: "Le droit d'espérer"

  • A
  • A
Vincent: "Le droit d'espérer"
Partagez sur :

Annoncé comme le petit poucet de cette poule C de la Ligue des Champions, Toulon pourrait bien jouer les premiers rôles après sa victoire face à Randers (29-25), le 23 octobre dernier. L'entraîneur varois, Thierry Vincent, s'est livré sur les chances toulonnaises à l'heure de disputer les matches retour et cela débute dès dimanche face à Valcea. Pour le technicien azuréen, la finale se jouera le 20 novembre prochain à domicile face à Randers pour une place en Coupe des Coupes.

Annoncé comme le petit poucet de cette poule C de la Ligue des Champions, Toulon pourrait bien jouer les premiers rôles après sa victoire face à Randers (29-25), le 23 octobre dernier. L'entraîneur varois, Thierry Vincent, s'est livré sur les chances toulonnaises à l'heure de disputer les matches retour et cela débute dès dimanche face à Valcea. Pour le technicien azuréen, la finale se jouera le 20 novembre prochain à domicile face à Randers pour une place en Coupe des Coupes. Thierry, après vos deux défaites lors des deux premières journées de Ligue des Champions face à Larvik et Valcea. Comment avez-vous vécu cette première victoire contre les Danoises de Randers (29-25) ? Avec beaucoup de fierté. Nous sommes le premier club français à s'imposer au Danemark. Ce succès nous laisse entrevoir une petite chance de poursuivre notre aventure européenne que ce soit en Coupe des Coupes en s'imposant contre Randers soit, et là c'est très peu vraisemblable mais la possibilité existe tout de même, de continuer en Ligue des Champions. Pour réaliser cet exploit, il faudrait battre coup sur coup Valcea et Randers. Après cette première victoire, l'euphorie est-elle retombée ? Non, à Toulon on n'est pas euphorique. On sait d'où on vient et on sait où on va. On va aborder ce match avec beaucoup d'application, de sérieux. On va tenter de leur poser d'énormes problèmes, de les perturber car à l'extérieur Valcea est une équipe friable. Quel bilan tirez-vous de ces matches aller ? On est à notre place. Certains avaient des doutes sur notre titre de champion de France obtenu après les play-offs et qui avaient fait couler beaucoup d'encre à l'époque. Ils pensaient que nous allions être ridicules et nous avons prouvé le contraire avec une victoire à Randers et une défaite de trois buts à Toulon contre Larvik qui est l'équipe nationale de Norvège. On veut progresser, prendre de l'expérience afin de pouvoir être plus fort en Championnat. "Gagner contre Valcea et Larvik auraient été une anomalie" Quel a été le déclic ? Peut-être le fait d'avoir su résister à Valcea et Larvik. Gagner contre ces deux équipes aurait été une anomalie. En revanche, Randers correspond plus à une équipe de club. Nous sommes allés au Danemark avec beaucoup d'ambitions. Selon vous, cette équipe danoise est-elle la plus faible de ce groupe ? Honnêtement au vu des collectifs des clubs, de leur expérience, nous sommes le petit poucet de ce groupe. Tout le monde pensait que nous allions être ridicules et cela n'a pas été le cas, c'est une première victoire en soi. Dans cette poule, deux équipes sont au-dessus du lot et Randers est à mi-chemin de ces deux-la et de nous. Si nous arrivons à nous qualifier pour la Coupe des Coupes, ce sera déjà une belle performance. Comment allez-vous abordez cette phase des matches retour ? En championnat, nous avons perdu face à Metz à la maison d'un but (25-26). C'était celui-là qui m'intéressait le plus. Cette défaite va peut-être leur donner plus de motivation à l'heure d'affronter Valcea dimanche. On va plutôt préparer le dernier match mais sans négliger les autres rencontres face aux Roumaines et aux Norvégiennes de Larvik. "La Coupe d'Europe, des moments magiques" Cette rencontre face à Valcea est-elle déjà décisive ? Elle est importante mais pour nous elle n'est pas décisive. Valcea, c'est l'équipe nationale de Roumanie renforcée avec des joueuses étrangères. Ce n'est pas encore un niveau auquel nous évoluons mais on va tout faire pour gagner ce match. Pour nous, notre finale sera lors de la dernière journée face à Randers à domicile. Pensez-vous déjà à la Coupe des Coupes ? Non, pour l'instant, on est encore dans la poule de la Ligue des Champions. On joue matches après matches. Si le vainqueur du dernier match nous envoie directement en Coupe des Coupes, on y pensera à ce moment. A l'heure actuelle, on sait que l'on peut-être quatrième et tout perdre. On peut encore être troisième et continuer en Coupe des Coupes ou voire même poursuivre en Ligue des Champions même si cela est utopique. On a encore le droit d'espérer. Si vous terminez quatrième de cette poule aurez-vous certains regrets ? Oui, si on termine quatrième, ce sera la logique sportive mais si on échoue à la dernière place de cette poule en ayant gagné à Randers, ce sera une grosse déception. Vous savez, la Coupe d'Europe ce sont des moments magiques que nous aimerions poursuivre même en Coupe des Coupes...