VIDEO - Papa Harinordoquy défend son fils

  • A
  • A
VIDEO - Papa Harinordoquy défend son fils
@ MAXPPP
Partagez sur :

RUGBY - Lors du derby entre Biarritz et Bayonne, le père du joueur a défendu son fils dans une bagarre.

La scène est surréaliste. Lors du derby basque remporté mardi soir par Biarritz (21-19) face à Bayonne lors de la 10e journée du Top 14, une bagarre a éclaté sur le terrain. Jusque là, rien d’anormal. Sauf que le père d’Imanol Harinordoquy est descendu sur la pelouse pour prendre la défense de son fils. Le président de l’Aviron Bayonnais a indiqué qu’il allait porter plainte dans un premier temps avant de changer d'avis.

Harinordoquy refuse de commenter la scène

Bousculé par le Bayonnais Jean-Joseph Marmouyet, Lucien Harinordoquy n’écoute que son courage et descend sur la pelouse d’Aguiléra. Les stadiers mettent du temps à intervenir et c’est l’ouvreur de Bayonne, Benjamin Boyet qui intervient pour le plaquer au sol. Visiblement très énervé, le père d’Imanol a mis quelques minutes avant de retrouver son calme et de regagner les tribunes. 

Le père d'Imanol descend sur la pelouse et se mêle à la bagarre :



A la fin du match, le vice-champion du monde a refusé de commenter la scène. Les Bayonnais, qui venaient juste de s’incliner (21-19) sur une pénalité de Julien Peyrelongue dans les dernières minutes, étaient beaucoup plus remontés. "C'est un geste scandaleux", a commenté Christian Gajean, le manager. Le président du club, a carrément décidé de porter plainte, mercredi matin. Dans un communiqué publié sur le site de l'Aviron Bayonnais, Michel Cacouault a jugé que cet évènement était tout simplement "inacceptable". 

Le père présente ses excuses

Suite au tollé provoqué par cet incident, le père du joueur, Lucien Harinordoquy a tenu à régir via un communiqué du club. "Je présente mes excuses au public présent à Aguiléra, Bayonnais et Biarrots, aux deux équipes et à leurs staffs, à la Ligue Nationale de Rugby (LNR) et à la Fédération Française de Rugby (FFR), et au monde du Rugby en général", a expliqué le père de l'international français. "Sous pression pour diverses raisons, j’ai perdu tout contrôle. Je regrette d’avoir eu un tel comportement à l’occasion de cette Fête du Rugby". Ces excuses ont fini par convaincre les dirigeants de l’Aviron Bayonnais de ne pas porter plainte.