Un bon test pour les Bleus

  • A
  • A
Un bon test pour les Bleus
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Les Bleus affrontent l'Autriche au Stade de France, l'occasion de préparer les barrages et d'obtenir leur revanche du match aller.

Si la rencontre de mercredi au Stade de France face à l'Autriche n'a pas d'intérêt sur le plan comptable, les Bleus étant déjà assurés de finir deuxièmes de leur groupe de qualification de la Coupe du Monde 2010 et donc de disputer les barrages, elle risque toutefois d'être riche en enseignements pour Raymond Domenech qui a décidé de faire tourner son effectif.Large vainqueur des îles Féroé samedi à Guingamp (5-0), l'équipe de France n'est toutefois pas parvenue à obtenir sa qualification directe pour la Coupe du Monde 2010, la faute à une équipe de Serbie déchaînée face à la Roumanie (5-0). Du coup, les Bleus devront en passer par les barrages, les 14 et 18 novembre prochain, pour espérer aller en Afrique du Sud. Mais avant cette double confrontation, Raymond Domenech et ses hommes accueillent l'Autriche mercredi au Stade de France, à l'occasion de leur dernier match des éliminatoires.Une rencontre qui est donc sans véritables enjeux mais qui peut permettre aux Tricolores de monter en puissance avant cette double confrontation décisive. Plusieurs alternatives s'offraient alors à Raymond Domenech. Le sélectionneur avait en effet le choix d'aligner le même onze de départ que celui face au Féroé afin de poser les bases d'une équipe-type ou de privilégier le turn-over afin d'offrir du temps de jeu à l'ensemble du groupe ?Lloris titulaireMardi soir en conférence de presse, le patron des Bleus semblait plutôt pencher pour la deuxième solution: "Ma réflexion a avancé, mais elle n'est pas encore conclue. Les choix à faire restent les mêmes. Je n'ai pas encore répondu à toutes les questions. Il y a encore un entraînement. On va voir comment ça se passe. Deux stratégies complètement différentes s'offrent à moi. Avec des plus, des moins. L'idée, c'est de garder à l'esprit que ce sont les barrages qui comptent. Il n'y a aucune vérité absolue".Peu avant la rencontre, Raymond Domenech a définitivement levé le voile en annonce un onze de départ largement remanié: Lloris - Fanni, Squillaci, Escudé, Clichy - Govou, A. Diarra, Sissoko, Malouda - Henry, Benzema. Alors que le jeune toulousain Moussa Sissoko va fêter sa première titularisation en Bleu, la défense a entièrement changé par rapport au match face aux Iles Féroé. Sagna, Gallas, Abidal et Evra étaient, il est vrai, tous les quatre sous la menace d'une suspension en barrages en cas de carton jaune récolté face aux Autrichiens. Autre problème que devait résoudre le sélectionneur: le choix du gardien. Alors que Hugo Lloris semblait être devenu titulaire, son expulsion face à la Serbie a permis à Steve Mandanda de revenir dans la course. Titularisé face aux îles Féroé, le portier olympien n'a pas été reconduit et c'est le dernier rempart lyonnais qui fait son retour dans le but. Quelque soit les joueurs alignés, les Bleus auront à coeur de prendre leur revanche du match aller (1-3) et de se réconcilier avec le public du Stade de France, peu gâté ces derniers temps.