Un air de revanche

  • A
  • A
Un air de revanche
Partagez sur :

La première demi-finale de l'Open d'Australie met aux prises ce jeudi Roger Federer, tenant du titre et n°2 mondial, à Novak Djokovic, 3e joueur mondial et sacré à Melbourne en 2008. C'est la cinquième fois que les deux hommes s'affrontent à ce stade de la compétition. La rencontre est à suivre en direct commenté sur notre site à partir de 9h30.

La première demi-finale de l'Open d'Australie met aux prises ce jeudi Roger Federer, tenant du titre et n°2 mondial, à Novak Djokovic, 3e joueur mondial et sacré à Melbourne en 2008. C'est la cinquième fois que les deux hommes s'affrontent à ce stade de la compétition. La rencontre est à suivre en direct commenté sur notre site à partir de 9h30. Cinq mois après l'US Open, Roger Federer et Novak Djokovic se retrouvent à nouveau en demi-finales d'un tournoi du Grand Chelem, cette fois-ci à l'Open d'Australie. Cette cinquième rencontre à ce stade de la compétition entre les deux hommes prend des airs de revanche, surtout pour le Suisse. Battu en cinq manches à New York en septembre dernier, le n°2 mondial avait aussi plié face au Serbe à Melbourne en 2008, année du seul titre majeur remporté par Djokovic. Federer, tenant du titre et quadruple lauréat de la première levée du Grand Chelem de la saison, mène 13-6 dans leurs confrontations directes et surtout 11-5 sur surface dure. S'il s'impose jeudi matin, le Suisse se qualifierait pour sa 23e finale en Grand Chelem, la sixième à l'Open d'Australie. Djokovic, lui, accèderait pour la quatrième fois de sa carrière au dernier rendez-vous d'un Majeur, mais surtout la deuxième d'affilée après celle perdue à l'US Open contre Rafael Nadal en septembre. Mais les statistiques ne sont rien à l'heure de jouer sa place pour la finale, même si l'expérience de Federer parle largement en sa faveur. Depuis le début de la quinzaine australienne, le n°2 mondial monte en puissance, à l'image du score sévère de sa victoire contre Wawrinka en quarts (6-1, 6-3, 6-3). Pas question donc pour Djokovic de laisser son adversaire s'installer dans la partie. "Il faut bien débuter la rencontre, que Federer ne prenne pas le large d'entrée sinon il est difficile à arrêter, a reconnu le Serbe. Il faut essayer de l'avoir à l'usure autant que possible et lui montrer qu'on est là pour gagner." C'est avec cet état d'esprit que Djokovic avait réussi à prendre le dessus sur le Bâlois à l'US Open, alors que le sort de la rencontre semblait entre les mains de Federer (il a eu deux balles de match). Le n°3 mondial, même s'il a perdu ses trois derniers matches contre le Suisse, aborde la rencontre avec le plein de confiance après un parcours parfaitement négocié à Melbourne. Avec un seul set abandonné sur la route des demi-finales (au deuxième tour contre Dodig), Djokovic a mis en place son jeu sur lequel Tomas Berdych s'est cassé les dents en quarts (6-1, 7-6, 6-1). Federer a donc des raisons de s'en méfier: "Novak a joué de bons matches contre moi. Et il ne m'a pas battu que deux fois. C'est un joueur de qualité, qui joue de manière très offensive pour déstabiliser son adversaire." Le vainqueur de cette rencontre affrontera Andy Murray ou David Ferrer, affiche de l'autre demi-finale programmée vendredi matin.