Turiaf out pour les Bleus

  • A
  • A
Turiaf out pour les Bleus
@ Reuters
Partagez sur :

BASKET - Touché au genou, le pivot ne fera pas le Mondial, cet été.

BASKET - Touché au genou, le pivot ne fera pas le Mondial, cet été.Boris Diaw risque de se retrouver bien seul cet été. En effet, après Tony Parker, c'est l'autre membre de sa génération INSEP, Ronny Turiaf, qui a décidé de ne pas participer au Championnat du monde, qui aura lieu en Turquie du 28 août au 12 septembre. "Je suis dégoûté de ne pas pouvoir honorer ma parole par rapport à la charte mais là, je suis trop diminué. Je ne peux honnêtement pas prétendre disputer les matches du Mondial dans mon état", explique ainsi le pivot dans les colonnes de L'Equipe, samedi.Cet état d'alerte concerne un genou gauche, "je traîne depuis plus d'un an un problème de distensions ligamentaires", qui l'a d'ailleurs handicapé toute la saison. Le Martiniquais n'aura en effet disputé que 42 matches cette saison avec son club des Warriors, pour seulement 20 titularisations et des feuilles de stats pas franchement reluisantes (4,9 points, 4,5 rebonds). "Je souffre sur certaines phases de jeu comme sur les déplacements verticaux notamment", étaye le joueur."J'aurai quoiqu'il arrive une longue période de convalescence"Pour remédier à cela, l'opération est désormais envisagée. "Je vais d'abord passer une batterie de tests médicaux, en complément de ceux que j'ai déjà effectués. En fonction des résultats, on décidera, explique Turiaf. J'aurai quoiqu'il arrive une longue période de convalescence, qui comprendra du repos mais également un programme de renforcement musculaire d'au moins six semaines". Il est donc certain de ne pas voir le pivot antillais dans les raquettes turques cet été. Un forfait qui ne devrait pas faire grincer trop de dents, tant pour le mauvais état avéré du genou du joueur que pour son investissement passé avec les Bleus, même lorsqu'il n'était qu'un joueur de bout de banc, lors de l'Euro 2003 notamment. Néanmoins, Vincent Collet doit désormais se gratter la tête pour peupler son secteur intérieur. Si Ali Traoré sera du voyage, des questions demeurent sur l'identité de l'autre pivot puisque Joakim Noah n'est pas encore partant certain. Alexis Ajinca, Johan Petro, Ian Mahinmi ou même le jeune Kevin Séraphin seront peut-être appelé en renfort. Réponse dans les prochaines semaines.