Tsonga remet les pendules à l'heure

  • A
  • A
Tsonga remet les pendules à l'heure
Partagez sur :

Après la défaite de surprise de Gaël Monfils face à Thiemo De Bakker, Jo-Wilfried Tsonga s'est lui débarrassé de Jesse Huta Galung en trois sets (7-6, 6-2, 6-2).

Après la défaite de surprise de Gaël Monfils face à Thiemo De Bakker, Jo-Wilfried Tsonga s'est lui débarrassé de Jesse Huta Galung en trois sets (7-6, 6-2, 6-2) pour remettre les Pays-Bas et la France dos à dos, vendredi lors des barrages de Coupe Davis. Samedi, place au double.C'est lui le patron. Si Guy Forget lui cherche toujours un lieutenant digne de confiance, Jo-Wilfried Tsonga prend ses aises dans son costume de patron de cette équipe de France nouvelle génération. Ainsi, pour son quatrième match sous le maillot Bleu-Blanc-Rouge, le Manceau reste invaincu et enlève une grosse épine du pied de son capitaine qui aurait eu bien du mal à trouver le sommeil si ses ouailles s'étaient retrouvées à deux défaites après une journée passée sur la terre battue de Maastricht. L'élève d'Eric Winogradsky a toutefois eu du mal à rentrer dans un match face à un adversaire qui lui rend pas moins de 286 places au classement ATP. Les deux joueurs engagent donc un bras de fer qui ne sera conclut qu'au tie-break. Dans le jeu décisif, Tsonga fait parler son expérience face à un joueur qui n'a disputé que trois matches (pour trois défaites) sur le grand circuit cette saison. Le Manceau empoche donc le premier acte (7-6 [2]).Un ace en guise de balle de matchBien lancé, le Tricolore continue à la même allure, et malgré quelques fautes directes, fait parler sa puissance pour contrer un adversaire plutôt enclin à prendre d'assaut le filet. Deux breaks plus tard, le numéro un français fait le trou et s'empare de la deuxième manche sans trembler (6-2). S'il fait le break d'entrée de troisième set, Tsonga lâche ensuite du lest et se fait même débreaker sur une malheureuse double-faute. Le match s'équilibre ensuite jusqu'à un nouveau jeu décisif que Tsonga gère magistralement et conclut sur un ace. Cependant, les travaux du Manceau ne s'arrêtent pas là puisqu'il lui reste encore le double à disputer samedi en compagnie de Mickaël Llodra, voire un nouveau simple dimanche.