Tsonga: "Il était meilleur"

  • A
  • A
Tsonga: "Il était meilleur"
Partagez sur :

Battu en finale du Masters par Roger Federer ce dimanche (6-3, 6-7, 6-3), Jo-Wilfried Tsonga a reconnu la supériorité de son adversaire, mais il estime avec les qualités pour titiller les meilleurs joueurs du circuit en progressant encore. Le Français se tourne déjà vers la saison 2012. Ses objectifs sont de remporter la Coupe Davis et un tournoi du Grand Chelem.

Battu en finale du Masters par Roger Federer ce dimanche (6-3, 6-7, 6-3), Jo-Wilfried Tsonga a reconnu la supériorité de son adversaire, mais il estime avec les qualités pour titiller les meilleurs joueurs du circuit en progressant encore. Le Français se tourne déjà vers la saison 2012. Ses objectifs sont de remporter la Coupe Davis et un tournoi du Grand Chelem. Jo-Wilfried, quels sentiments vous laisse cette finale ? J'ai le sentiment d'avoir été moins fort que mon adversaire. Il a tout simplement été meilleur que moi ces trois derniers dimanches. Mais j'ai tout donné, j'ai essayé de brouiller les cartes. Sur ma première balle de set, j'ai été opportuniste. J'ai fait tout ce que j'ai pu pour essayer de gagner ce match. Malheureusement, il était meilleur. Mais c'est clair que cela m'encourage pour la suite, à continuer à travailler afin de remporter ce genre d'événements. Dans le premier set, vous sembliez devant... Le tennis, c'est comme ça. Il faut savoir gérer le score. Cela ne sert à rien de bien jouer les points qui ne comptent pas, il faut surtout bien jouer sur les points importants. Et c'est ce que fait très bien Roger ! Dans la deuxième manche, lorsque vous égalisez, vous dites-vous que c'est faisable ? Bien sûr ! Je me dis que si je suis capable de refaire la même chose, ça peut marcher... Oui, je me dis que c'est faisable à un set partout. On est à égalité et cela continue. Je me dis donc que c'est possible. Malheureusement, j'ai finalement perdu dans ce troisième set. C'est dommage mais c'est comme ça. Avez-vous le sentiment d'avoir franchi un cap ? J'ai l'impression que je peux aller chercher les tous meilleurs. Bon, il est sûr que si Roger n'était pas là, j'aurais quelques titres de plus à mon palmarès ! Je ne suis pas loin et je suis sûr que si je continue à progresser, je peux peut-être être meilleur l'année prochaine. Cela passe par beaucoup de choses. Etre fort physiquement, c'est bien, et j'en ai besoin, mais j'ai aussi besoin de travailler techniquement. J'ai besoin de progresser pour être à la hauteur d'un joueur comme Roger. En quoi, concrètement, a-t-il été meilleur que vous aujourd'hui ? Il a su me mettre davantage de pression sur mes jeux de service, quand il en avait l'occasion. De mon côté, je n'ai pas su bien retourner quand je menais sur ses propres jeux de service. Je ne l'ai pas fait assez jouer. Quels sont vos objectifs pour l'année prochaine ? Mon objectif depuis que je joue, depuis que j'ai commencé sur le circuit, est de gagner un titre en Grand Chelem ou la Coupe Davis. Je dis "ou" mais c'est plutôt "et" ! Si ça pouvait être le cas, ce serait top. Cela fait partie de mes rêves, mais je ne sais pas si l'on peut parler d'objectifs bien définis. L'objectif, c'est simplement de gagner les plus gros tournois.