Trois Rois au Panthéon

  • A
  • A
Trois Rois au Panthéon
@ Reuters
Partagez sur :

OMNISPORT - Le Top 3 des sportifs qui ont marqué l'année 2009. Usain Bolt est numéro un.

En cette période de fêtes, la rédaction d'Europe1.fr a décidé de faire le bilan de cette année 2009. A tout seigneur tout honneur, nous débutons ce tour d'horizon par les trois sportifs qui ont marqué ces douze derniers mois : Usain Bolt, Roger Federer et Lionel Messi. Nombreux sont les sportifs qui font lever les foules, qui récoltent quelques onces de gloire et se font une petite place dans les gazettes pour quelques semaines, quelques mois au grand maximum. Mais rares sont ceux qui, partout où ils passent, font l'unanimité et laissent une trace indélébile dans l'Histoire du sport. Nos trois sportifs de l'année 2009 font partie de cette trempe, celle des plus grands. Le premier d'entre eux a foudroyé la planète, un soir d'août du côté de Berlin. En 9"58, Usain Bolt a mis à genou la planète athlétisme tout au bout d'une ligne droite qui restera gravée à jamais dans la rétine de centaines de millions de téléspectateurs. Au-delà de ses performances irréelles et de ses trois titres (100 mètres, 200 mètres, 4x100 mètres), "Lightening Bolt" a également illuminé la saison par sa bonne humeur permanente et sa façon bien à lui de gérer son avant course à grands coups de tartuferies. A seulement 23 ans, le Jamaïcain a déjà sa place bien au chaud dans le Panthéon du sport. L'avis de Jean-Claude Perrin, consultant athlétisme sur Europe 1: "Ce que l'on a vu c'est sûrement un exploit qui dépasse largement le cadre de l'athlétisme parce que quand on est sur les stades maintenant vous avez des entraîneurs de tous les sports qui font référence à Bolt. Ils disent «Courir comme Bolt», «Aller vite comme Bolt». Et c'est là que vous voyez que véritablement il a dépassé largement le cadre du record. Il a installé la vitesse, le déplacement d'un homme sur une piste à un niveau incomparable." Une course de légende : Le Roi a retrouvé sa couronne. Détrôné l'an passé par un impétueux Rafael Nadal, Roger Federer avait débuté la saison par des larmes lors de l'Open d'Australie et beaucoup lui prédisait l'enfer. Mais le Suisse n'est décidément pas fait du même bois que les autres. A Roland-Garros, cette citadelle jadis imprenable, "King Fed" se montre majestueux pour trouver son Graal, le seul joyau qu'il manquait à sa couronne. Un mois plus tard, au bout d'une finale épique dans son jardin de Wimbledon, Federer va tutoyer le divin pour empocher son 15e tournoi du Grand Chelem, un record. Numéro un mondial en fin de saison, Federer est bel et bien le plus grand tennisman de tous les temps. Roger Federer, Roland-Garros et Wimbledon 2009 : Un plébiscite. Ballon d'Or et Joueur Fifa de l'année 2009, Lionel Messi a régné sans partage sur la planète football. Joueur clé des six titres (Ligue des champions, Coupe du monde des clubs, Liga, Coupe d'Espagne, Supercoupe d'Espagne, Supercoupe d'Europe) remportés par le FC Barcelone, La Pulga a enchanté le Camp Nou et les autres stades européens de ses dribbles chaloupés, sans cesse inventés. Le petit Argentin hante encore les nuits de certains défenseurs des quatre coins de l'Europe, et en plus de sa capacité à éliminer n'importe quel adversaire, Messi sait également se montrer décisif, en témoigne ses buts en finale, lors de la Ligue des Champions ou lors de la Coupe du monde des clubs. Ses meilleurs moments en 2009: