Strasbourg, première !

  • A
  • A
Strasbourg, première !
Partagez sur :

LIGUE 2 - Après dix journées sans succès, Strasbourg a remporté sa première victoire de la saison face à Vannes (1-0).

Il a fallu attendre dix journées pour que Strasbourg ne remporte son premier match de la saison. Les Alsaciens, bien que réduits à dix, ont pris le meilleur sur Vannes (1-0) ce vendredi soir et laissent à Bastia, battu à Arles-Avignon (0-1), la place de lanterne rouge. En haut de tableau, Caen fait le trou sur Le Havre, battu par Laval (0-2).Ce n'est pas une épine, mais une poutre que Strasbourg s'est retiré du pied. Lanterne rouge de Ligue 2 avant cette dixième journée, le club alsacien a décroché vendredi soir à la Meinau son premier succès de la saison face à Vannes (1-0). Après cinq matches nuls et quatre défaites. Inespéré. Une victoire qui permet aux hommes de Pascal Janin de se "déscotcher" de la dernière place du classement, dont Bastia hérite après sa défaite sur la pelouse d'Arles-Avignon (0-1).Cassard expulsé d'entréeCette libération a été dure à se dessiner. Car même si le Racing a ouvert le score très tôt dans la partie, grâce à un but opportuniste de Gueye (8e), à l'affût sur un coup franc dévié de Gargorov, il a dû finir la rencontre en infériorité numérique. Deux minutes après ce but, Cassard a effectivement quitté ses partenaires après un tacle les deux pieds en avant en position de dernier défenseur (10e). "Ça a un peu bouleversé nos plans, a commenté Lacour au micro de Ma Chaîne Sport. Mais on tenait vraiment à cette victoire. Dans l'effort et dans la solidarité, on a fait ce qu'il fallait pour conserver les trois points. C'est important." Les Strasbourgeois ont tenu leur avantage au courage. Et s'offrent un peu de répit. Même si la situation reste préoccupante. "Notre ambition, c'est de remonter petit à petit au classement, d'enchaîner et de retrouver le niveau qui est le nôtre, a ajouté le capitaine alsacien. On restait sur deux matches intéressants dans le contenu. Désormais, ça nous fait une série de trois matches sans défaite, dont deux sans prendre de but. Il faut garder cet été d'esprit." Le salut du Racing, avant-dernier à deux longueurs du premier non relégable, Istres, passe par là. Il n'est pas encore trop tard: Le Havre, troisième, n'est qu'à huit points.Caen fait le trouLes Normands auraient pu être plus loin. Mais ils ont été piégés par Laval au stade Jules-Deschaseaux (0-2), la faute à Do Marcolino et Lebouc qui ont su profiter du manque de réussite des locaux, auteurs de deux frappes sur les poteaux adverses. Résultat: cette levée est tout bénef pour Caen. Déjà leader, les hommes de Franck Dumas ont creusé l'écart grâce à leur succès sur la pelouse de Clermont (3-1), Langil, Nivet et Traoré ayant assuré le spectacle. Nantes, qui se déplace à Metz lundi, devra à tout prix s'imposer s'il ne veut pas voir son fauteuil de dauphin prendre racine.