Sölden: C'est géant, c'est allemand!

  • A
  • A
Sölden: C'est géant, c'est allemand!
Partagez sur :

Le géant de Sölden, épreuve d'ouverture de cette nouvelle saison, ne pouvait pas échapper ce samedi à la Wunderteam allemande. A 22 ans, la championne olympique de la spécialité, Viktoria Rebensburg, a signé sur le glacier Rettenbach, sa première victoire en Coupe du monde devant sa compatriote et championne du monde du géant, Kathrin Hölzl, et l'Italienne Manuela Moelgg. Belle entame des Bleues, Tessa Worley et Anémone Marmottan, respectivement 8e et 9e.

Le géant de Sölden, épreuve d'ouverture de cette nouvelle saison, ne pouvait pas échapper ce samedi à la Wunderteam allemande. A 22 ans, la championne olympique de la spécialité, Viktoria Rebensburg, a signé sur le glacier Rettenbach, sa première victoire en Coupe du monde devant sa compatriote et championne du monde du géant, Kathrin Hölzl, et l'Italienne Manuela Moelgg. Belle entame des Bleues, Tessa Worley et Anémone Marmottan, respectivement 8e et 9e. "Le géant est un des défis de la saison." Lindsey Vonn, la blonde américaine, intouchable dans les disciplines de la vitesse depuis trois ans, a annoncé la couleur à l'entame de ce nouvel hiver. Mais force est de constater que la lauréate du dernier gros globe de cristal a encore du travail à fournir pour devenir l'une des références du slalom géant. Reléguée à un anonyme 24e rang en raison d'une faute grossière dès la première manche de cette épreuve d'ouverture de Sölden, Vonn, qui devra se contenter d'une 18e place finale, n'aura pu que mesurer le chemin qu'il lui reste à parcourir pour atteindre le niveau d'excellence des reines de la spécialité. Des prétendantes à cette première victoire de la saison qui étaient pléthore ce samedi, sur le glacier autrichien ; mais la démonstration de force de l'équipe d'Allemagne aura été quasi-totale. Dès la première manche, sur un tracé signé par l'un de ses entraîneurs, un triplé de la Wunderteam se dessinait avec trois jeunes filles à la combinaison zébrée aux trois premières places: Kathrin Hölzl, championne du monde de la spécialité et globe de cristal de la spécialité en 2009, devant Viktoria Rebensburg, championne olympique de géant à Vancouver, et Maria Riesch, deux fois médaillée d'or aux JO canadiens, en super-combiné et en slalom. Le ton était donné ! Rebensburg, la surdouée De ce trio d'enfer, c'est la benjamine et championne du monde junior, qui saura le mieux résister à la pression de cette première étape de la saison. A 21 ans, Viktoria Rebensburg signe sa première victoire en Coupe du monde et confirme à quel point son titre olympique, décroché en février dernier à la surprise générale, ou presque, n'est en aucune façon usurpé. Comment pourrait-il l'être pour cette surdouée, modèle de technique, à la glisse impeccable, dont Anthony Séchaud, l'entraîneur des géantistes françaises, se plaît à dire dans L'Equipe qu'"elle a un contact ski-neige quasi-parfait". Oui, Rebensburg, qui avait approché la victoire en géant à Cortina d'Ampezzo en janvier dernier, a déjà tout d'une grande. La skieuse de Kreuth, imperturbable dans son ski malgré le manque de visibilité, ouvre à l'occasion de son 58e départ dans l'élite un palmarès en Coupe du monde, qui devrait rapidement s'enrichir... Avant de viser à nouveau l'or en février 2011, à Garmisch-Partenkirchen, sur ses terres, où la jeune prodige fera forcément figure de grandissime favorite. Pour le reste, la concurrence peut s'inquiéter de ce premier coup de force allemand. Un premier doublé que complète Hölzl (+0"42). Leader de cette colossale Wunderteam, Maria Riesch n'est pas bien loin (5e, +1"10), mais devancée par l'Italienne Manuela Mölgg, qui à défaut d'une première victoire, signe un nouveau podium (+0"86), devant la Finnoise, reine des lieux, Tanja Poutiainen, (4e, +0"93), tenante du titre après une 2e place en 2008 et une 4e en 2007. Si elles ont tout autant subi la mainmise allemande, les Françaises ont de quoi faire valoir de légitimes motifs de satisfaction avec les deux Top 10 que signent Tessa Worley (8e, +1"42) et surtout la novice Anémone Marmottan (+1"52). Une première pour la jeune skieuse de Bourg-Saint-Maurice à 22 ans. Prometteur!