Simon et Tsonga, les rescapés

  • A
  • A
Simon et Tsonga, les rescapés
Partagez sur :

TENNIS - Simon et Tsonga se sont qualifiés pour les demi-finales du tournoi de Bangkok. C'est fini en revanche pour Monfils et Gasquet à Kuala Lumpur.

Pour son retour à la compétition depuis l'US Open, Gilles Simon s'est qualifié vendredi pour les demi-finales du tournoi de Bangkok aux dépens du Russe Evgeny Korolev (4-6, 6-3, 6-4). Opposé au Suisse Chiudinelli, Jo-Wilfried Tsonga l'a imité (6-7, 6-3, 6-4). A Kuala Lumpur, c'est fini en revanche pour Gaël Monfils, qui a chuté face à Nikolay Davydenko (6-3, 6-3), et pour Richard Gasquet, battu par Fernando Verdasco (7-5, 6-4).Gilles Simon, tête de série n°2 du tournoi de Bangkok, s'est imposé vendredi en quart de finale de l'épreuve face à Evgeny Korolev. Le Niçois a profité d'un repos salvateur pour se remettre sur pied. On ne l'avait plus revu depuis l'US Open et sa blessure à un genou, synonyme de forfait pour la Coupe Davis et voilà que Simon, pour son retour, atteint sa troisième demi-finale de la saison après Dubaï et Marseille. Mal engagé face à Evgeny Korolev après la perte de la première manche, le Tricolore a su réagir et s'imposer en trois sets (4-6, 6-3, 6-4) pour s'offrir le droit de viser sa première finale de l'année et pour cela d'affronter l'Autrichien Jurgen Melzer (n°6), tombeur de l'Allemand Andreas Beck (6-4, 6-2). Un Simon qui reste à ce jour le seul membre du Top 10 à ne pas avoir accroché une victoire en tournoi cette saison.De son côté, Jo-Wilfried Tsonga devait assumer son statut de tenant du titre face au méconnu qualifié suisse, Marco Chiudinelli, 116e joueur mondial et vainqueur de Marat Safin au tour précédent. Malgré quelques frayeurs (6-7, 6-3, 6-4), le Manceau est parvenu à rejoindre Simon dans le dernier carré. Il affrontera le vainqueur du match opposant John Isner à Viktor Troicki. Monfils et Gasquet outLa logique de la hiérarchie a été respectée ce vendredi en Malaisie, à l'occasion du quart de finale du tournoi de Kuala Lumpur, opposant le Russe Nikolay Davydenko, tête de série n°1 de l'épreuve, à Gaël Monfils (n°5). Le Français s'incline en deux sets (6-3, 6-3) face à un adversaire contre lequel il s'était pourtant imposé à deux reprises lors des trois précédentes confrontations entre les deux joueurs. Mais après six matches de rang remportés, une série qui depuis son gros accroc en Coupe Davis, face au Néerlandais De Bakker, lui a permis de s'imposer dimanche à l'Open de Moselle, l'obstacle de taille constitué par Davydenko était de toute évidence de trop pour un Monfils rattrapé par une usure physique autant que mentale bien légitime après son triptyque Maastricht-Metz-Kuala Lumpur.Le Français, s'il a su atteindre dans la capitale malaisienne son sixième quart de finale de la saison, sera resté sans solution face à un adversaire resté intouchable tout au long des 73 minutes de match. Le protégé de Roger Rasheed, dépassé dans la première manche, aura pourtant eu sa chance lorsqu'il mena 3 jeux à 0 à l'entame de la seconde, mais, trahi par sa première balle - 58 % sur l'ensemble de la rencontre -, "La Monf'" ne pouvait pas résister à la mécanique de précision du jeu du n°1 russe, qui sera opposé à Robin Söderling pour une place en finale. L'autre duel de ce dernier carré opposera le Chilien Fernando Gonzalez à l'Espagnol Fernando Verdasco, tombeur de Richard Gasquet (7-5, 6-4).