Safin retarde l'échéance

  • A
  • A
Safin retarde l'échéance
Partagez sur :

TENNIS - Marat Safin, pour le dernier tournoi de sa carrière, s'est qualifié pour le 2e tour du tournoi de Bercy, après victoire sur Thierry Ascione.

Alors que le Masters 1000 de Paris-Bercy sera la dernière compétition de sa carrière, Marat Safin a passé difficilement le premier tour, lundi. Opposé au Français Thierry Ascione, le Russe a sauvé trois balles de matches avant de finalement s'imposer en trois sets (6-4, 4-6, 7-6).Tsar à Moscou, Marat Safin est star à Paris. Le Russe, seul avec Boris Becker à s'être imposé trois fois à Bercy, reviendra fouler au moins une fois le court central du POPB. Lundi soir, devant des gradins très clairsemés, le futur retraité a repoussé sa fin en gagnant face à Thierry Ascione (6-4, 4-6, 7-6) ce qui aurait pu être le dernier match de sa carrière. Un dénouement que peu souhaitaient tant l'ex-numéro 1 mondial reste l'un des chouchous du public parisien. Il faut dire que le Moscovite, aussi talentueux que colérique, l'a souvent gâté au fil du temps.A 29 ans, Safin, lauréat de l'épreuve en 2000, 2002 et 2004, n'est certes plus le joueur qui dominait le circuit au début de la décennie. Mais pour son dernier tournoi, le 65e mondial, qui expliquait après coup ne s'être pas entraîné depuis dix jours, tient à quitter la scène par la grande porte. Lundi soir, sous les yeux des footballeurs français de sortie avec coach Domenech à cinq jours de leur match capital en Irlande, le Russe a évité, dans la douleur, de raccrocher sur une défaite contre un joueur davantage habitué au circuit challenger. 3 balles de match écartées par 3 aces !S'il avait empoché la première manche sans histoire, mais pas sans faute directe, en 28 minutes (6-4), Safin était bien vite rattrapé pas ses démons. En difficulté sur son placement, le Russe accumulait les erreurs et les gestes de mauvaises humeurs. Quand Ascione, qui émarge au-delà de la 150e place mondiale (168e exactement), recollait à un set partout après à peine une heure de jeu, la raquette du tsar redevenait victime des sautes d'humeur de son propriétaire (4-6). En grande difficulté, l'homme aux deux titres du Grand Chelem filait droit vers la sortie quand à 4-5 dans la manche décisive, il faisait face à trois balles de match. Pardon, de retraite... Le moment choisi par Safin pour claquer trois aces ! Deux jeux et un tie-break bien négocié plus tard, le triple vainqueur de l'épreuve prolongeait sa carrière d'au moins deux jours (7-6). Mais mercredi, contre Juan Martin Del Potro, qui est certes en manque de repères actuellement, le Russe devra hausser son niveau de jeu pour faire durer un petit peu plus encore le plaisir. Bercy en redemande.