Rien ne résiste aux Blacks

  • A
  • A
Rien ne résiste aux Blacks
@ Reuters
Partagez sur :

RUGBY - La Nouvelle-Zélande remporte le Tri-Nations 2010.

RUGBY - La Nouvelle-Zélande remporte le Tri-Nations 2010. La polémique ne va pas dégonfler. Pointés du doigt pour avoir bénéficié dans ce Tri-Nations d'un arbitrage favorable, notamment contre les Boks, les All-Blacks ne manqueront pas d'attiser un peu plus le feu après leur succès samedi en Afrique du Sud. Ce troisième succès des hommes de Graham Henry sur les Sud-Africains dans la compétition a été marqué, entre autres, par un essai contestable de McCaw à la 77e alors que les siens étaient menés de cinq points, avant que Dagg, deux minutes plus tard, efface quelque peu ce sentiment de frustration qui ruminait dans les têtes de Peter De Villiers et ses joueurs. La cravate de De Jongh sur Jane ne souffrait en revanche d'aucun doute, l'occasion pour Carter, à 50 mètres, d'enquiller trois points (0-3, 6e). Les Boks réagissent assez rapidement et la pénalité de Steyn répond à celle de Carter, consécutive à deux attaques ayant poussé les Néo-Zélandais à la faute (3-3, 10e). Les hommes de Henry toujours indisciplinés offrent à Steyn une nouvelle pénalité (6-3, 13e) et Carter de continuer le duel des buteurs (6-6, 21e), juste avant le premier essai de l'après-midi dans le stade qui avait accueilli la finale de la dernière Coupe du monde de football, rebaptisé depuis National Stadium de Soweto. Une pénalité jouée rapidement par Steyn profite aux Boks qui se retrouvent à quelques centimètres de la ligne. Le ballon extrait du regroupement atterrit dans les bras de Burger bien aidé par ses coéquipiers pour aplatir le cuir. Après consultation rapide de la vidéo, l'arbitre gallois Nigel Owens accorde l'essai. Steyn ne manque pas la transformation et les hommes de De Villiers prennent un petit avantage (13-6, 25e). Carter dépasse Wilko Et arrive cette désormais fameuse 28e minute, moment important de la partie. Non pas que cette troisième pénalité de Carter ramène les siens dans le sillage bok (9-13) mais parce que l'ouvreur black entre un peu plus dans l'histoire du rugby mondial. L'ancien joueur de l'Usap efface d'un point l'Anglais Jonny Wilkinson comme meilleur marqueur (1 112 points). En revanche, Rokocoko est plutôt discret, au contraire du centre Nonu, jusqu'à la demi-heure de jeu. L'ailier néo-zélandais se montre enfin mais pour bloquer irrégulièrement Hoogard en train de suivre la chandelle qu'il venait d'allumer. Steyn remet un peu de distance entre les deux équipes (16-9, 31e). Pas pour très longtemps car il suffit de cinq passes à peine aux coéquipiers de McCaw, à la sortie d'un regroupement, pour traverser la largeur du terrain et trouver en père peinard Woodcock. Le pilier file tranquillement aplatir. La transformation de Carter ratée, les Boks conservent une petite avance à la pause (16-14) mais on sent bien que les All-Blacks peuvent accélérer quand ils le désirent. Si la seconde période démarre avec un nouveau coup de pied de Steyn auteur d'un sans faute jusque-là (19-14, 44e), les All Blacks reprennent les clés du match et confisquent le ballon. Ils sont tout près de franchir le rideau par Carter, arrêté à moins d'un mètre (55e), mais McCaw et ses camarades se heurtent inéluctablement à une défense solidaire des Boks. Les Sud-Africains n'ont pas beaucoup d'occasions de franchir leur moitié de terrain mais cela suffit pour scorer. L'avancée du pack jaune et vert contraint les Blacks à la faute et Steyn continue son festival de 50 mètres (22-14, 62e). Un débours de huit points qui prive à ce moment les Néo-Zélandais de la compétition (un point leur suffisait pour s'adjuger les Tri-Nations). Carter est là pour combler ce déficit avec une pénalité (17-22, 67e). Un peu plus pressants en fin de rencontre, les All Blacks sont récompensés par un essai en coin de McCaw, longuement étudié à la vidéo avant la validation de M. Owens. Sur les images, le pied gauche du troisième ligne et capitaine néo-zélandais semble en touche au moment où il aplatit (22-22, 77e). Dagg ajoute un nouvel essai, celui-là limpide (22-29e, 79e) et les Blacks n'ont tout de même pas volé leur Tri-Nations 2010.