Retour en force pour les Brawn

  • A
  • A
Retour en force pour les Brawn
Partagez sur :

Vainqueur à Spa fin août, Rubens Barrichello a récidivé dimanche en remportant le Grand Prix d'Italie devant son coéquipier Jenson Button, offrant un quatrième doublé cette saison à Brawn dont la stratégie à un arrêt a porté ses fruits. Kimi Räikkönen (Ferrari) complète le podium devant la Force India d'Adrian Sutil. Grosse désillusion pour Lewis Hamilton, victime d'une sortie de route au dernier tour.

Vainqueur à Spa fin août, Rubens Barrichello a récidivé dimanche en remportant le Grand Prix d'Italie devant son coéquipier Jenson Button, offrant un quatrième doublé cette saison à Brawn dont la stratégie à un arrêt a porté ses fruits. Kimi Räikkönen (Ferrari) complète le podium devant la Force India d'Adrian Sutil. Grosse désillusion pour Lewis Hamilton, victime d'une sortie de route au dernier tour. Largement supérieure à ses concurrentes en début de saison, l'écurie Brawn GP a connu par la suite un léger passage à vide, subissant la concurrence des Red Bull de Sebastian Vettel et Mark Webber. Le dernier Grand Prix disputé il y a quinze jours en Belgique avait même permis à Kimi Räikkönen sur Ferrari et aux Force India de se mettre en évidence. Le Grand Prix d'Italie disputé dimanche, sur le circuit de Monza, considéré comme le plus rapide de la saison, a en revanche marqué la reprise en main de Brawn sur le championnat, grâce au succès de Rubens Barrichello, son deuxième cette saison après celui de Valence, devant Jenson Button. C'est le troisième succès du Brésilien à Monza après ceux de 2002 et 2004 acquis avec la Scuderia.La stratégie à un arrêt choisie par l'écurie britannique a fait la différence. Parti en pole position, Lewis Hamilton a longtemps été en tête, avant de laisser passer Barrichello et Button à la suite de son deuxième arrêt au stand. Le pilote britannique pensait toutefois au moins accrocher la troisième place, mais il a été victime d'une sortie de route dans le dernier tour. Une nouvelle cruelle désillusion pour McLaren-Mercedes, qui, après un début de saison plus que compliqué, pensait avoir redressé la tête à la suite du succès du champion du monde en titre en Hongrie et de sa deuxième place au grand Prix d'Europe.Grosjean quinzièmeVainqueur à Spa il y a deux semaines, Kimi Räikkönen, qui est resté tout au long de la course dans le sillage d'Hamilton, profite de l'occasion pour monter sur le podium, pour la quatrième fois consécutive. Après l'exploit de Giancarlo Fisichella en Belgique, Force India a de nouveau impressionné avec la quatrième place d'Adrian Sutil, qui, après être parti en deuxième position, a été à la bagarre avec les meilleurs tout au long de la course. Passé chez Ferrari, "Fisicho" a de son côté dû se contenter de la neuvième place, alors que son remplaçant au sein de l'écurie indienne, Tonio Liuzzi, a abandonné dès le 23e tour (sur 53) en raison d'un problème de boîte de vitesses.Placé en 12e position sur la grille de départ, Romain Grosjean a terminé quinzième. Mais pour son troisième Grand Prix en F1, le pilote franco-suisse avait surtout à coeur de finir la course et de se rattraper de sa sortie de piste du GP de Belgique. Son coéquipier Fernando Alonso redonne un peu de baume au coeur à l'écurie Renault, empêtré dans les affaires, en obtenant la cinquième place, qui lui permet d'inscrire quatre points au classement du championnat du monde, qui ne semble plus pouvoir échapper à un des deux pilotes Brawn GP.